ActualitéShowbiz

Après les graves accusations de sa compagne,Debordo lui reproche de pratiquer le fétichisme et le maraboutage

Leur love est au bord de l’implosion. Debordo Leekunfa et sa compagne Camerounaise ne regardent plus dans la même direction. Dans une vidéo diffusée sur la Toile, la chérie de Opah la Nation a porté une grave accusation contre lui: ‘’Je suis fatiguée, épuisée. Je vous le jure, j’ai besoin d’aide. Aidez-moi. Debordo en veut à ma vie. Et pas seulement la mienne, mais celle de mes amis. Il les traque. Elles ont déposé plainte à plusieurs reprises. Récemment, il a fait enlever une de mes copines de 21h à 4h du matin sous mes yeux. J’ai vécu la scène et je pèse mes mots quand je vous dis qu’il a enlevé ma copine. Je sais de quoi je parle’’.
La jeune Dame fait cette grosse confidence: ‘’Tout a commencé depuis le mois de novembre, où j’ai dit à Debordo Leekunfa que je ne veux plus de la relation. Parce que je suis fatiguée de souffrir, d’attendre qu’il change. Il m’a tout le temps traitée comme une moins que rien. Pourtant, j’ai tout donné pour lui. Debordo ne m’a jamais laissée travailler, il m’a toujours empêchée de le faire. J’ai respecté toutes ses règles, je ne sortais pas, mais j’ai déprimé. J’ai grossi et je suis devenue comme une vache dans la maison. Tout simplement parce que je ne sortais pas. Je pouvais passer 5 mois à la maison sans sortir. J’étais comme dans une prison dorée. Pendant ces périodes, je lui donnais raison en me disant qu’une femme au foyer ne doit pas sortir, que Debordo Leekunfa est mon mari et que je dois respecter ses décisions. Mais, malheureusement, tous les efforts que j’ai eu à fournir, il ne les a jamais appréciés. Je me suis trop sacrifiée pour lui, je vous le jure…Combien de fois n’ai-je pas réparé les dégâts de Debordo ? Parfois, lorsqu’il preste avec ses musiciens, il ne leur paie pas leur cachet. C’est moi qui sors l’argent de mes propres poches pour les payer’’ », fait elle savoir.

Dans sa réplique via sa dernière vidéo, Debordo a fait savoir ceci de sa concubine. ‘’Cette dame, je l’ai enlevée dans la borderie, la vente du piment. Mais, elle y retourne à chaque fois. Elle sait où nous nous sommes croisés. J’ai tout fait, mais elle ne change pas. Le pire, elle veut me tuer. Tu penses que je vais me laisser faire et finir comme Arafat DJ ? Elle pratique le fétichisme, maraboutage. Et, c’est moi son cabri à tuer. Je vous assure que la goutte qui a fait déborder est sa conversation WhatsApp avec son marabout que j’ai intercepté et dans cette conversation, elle a payé un cabri noir qui me représente et dans le rituel, c’était pour finir avec moi…Mettez-vous à ma place. J’ai mes enfants en France que j’élève. A cause d’elle, ils vont se retrouver orphelins ? Je ne peux pas accepter. Le karma existe. Je marche sur la vérité et elle va payer pour ça un jour’’, a laissé entendre le Mimi du coupé décalé.

Par KAYA MAGAN

Articles recommandés

Le styliste Ibrahim Kamissoko offre un déjeuner à ses partenaires et collaborateurs…

adminanoumabo

HOMMAGE : Abidjan dit merci à Jacob Devarieux à l’Acoustic !

Michel GNABLE

[Culture] KORHOGO N’TAINAI FESTIVAL 3 : RDV les 09 et 10 décembre à KORHOGO

Emmanuel Brou