ActualitéCulture

Culture : Délégation Ivoirienne au YAMEX 2024 : Un pas de géant pour la musique africaine

Depuis le 17 Mars 2024, une délégation d’opérateurs culturels et d’artistes ivoiriens a fièrement représenté les industries culturelles et créatives de la Côte d’Ivoire lors du Yaoundé Musicale Expo au Cameroun. Invités à cet événement majeur qui s’est déroulé du 20 au 23 Mars 2024, ils ont rapidement été conviés aux travaux des chantiers musicaux du Cameroun dès le 18 Mars. Leur mission ? Apporter leur expertise pour contribuer à l’essor et à la professionnalisation de la musique camerounaise.

Toujours unis dans leur quête de développement professionnel et de réseautage sur le continent africain, cette délégation diversifiée a su marquer de son empreinte chaque étape de son voyage. À sa tête, Soldat Jahboy, opérateur culturel, Africultiviste et Président-Fondateur du Collectif des Acteurs Culturels, a partagé son savoir lors de la quatrième édition du YAMEX. Sous le thème « Musique et Médias: Comment préparer et optimiser la communication de son projet artistique ? », il a tiré profit des échanges pour enrichir ses connaissances et préparer l’avenir de la scène musicale ivoirienne.

Son binôme, Maestro de Balzak, entrepreneur culturel et manager de Mike Alaby, a eu l’honneur de participer à une conférence sur « L’évolution de la musique au Cameroun et en Afrique : Opportunités et exigences du marché face à l’IA ». Accompagné de talents passionnés et visionnaires, il a exploré les défis et les possibilités que l’intelligence artificielle offre à l’industrie musicale africaine. Ensemble, avec des intervenants de renom tels qu’Adebayo Kayode du Nigeria, Ibaku du Sénégal et Antoine Mensah du Ghana, ils ont tracé les contours d’un avenir musical prometteur pour le continent.

Nin’wlou, l’artiste slameur aux mots percutants, a représenté avec brio la Côte d’Ivoire sur la scène du YAMEX. À la croisée de la poésie brute et de la réalité, il a sculpté des vers empreints de révolte et d’espoir, captivant le public camerounais par sa performance chargée d’émotion. Chaque syllabe a résonné comme un appel à l’action, chaque vers un écho des luttes et des aspirations partagées à travers l’Afrique.

Accompagnant cette délégation, la reine mère Margaux DEMEERSSEMAN, Attachée Régionale de Musique Actuelle à l’ambassade de France en Côte d’Ivoire, a également joué un rôle crucial dans les échanges interculturels et la promotion de la coopération artistique.

Le YAMEX 2024 a été un moment exceptionnel et inoubliable pour tous les participants. Il est désormais impératif que les autorités camerounaises soutiennent cet événement afin qu’il devienne un véritable tremplin pour les acteurs de l’industrie musicale, et ce, dans toute l’Afrique. En unissant leurs forces et leurs talents, ces acteurs culturels ont démontré que l’avenir de la musique africaine est entre leurs mains, et que leur détermination à construire un continent plus fort et plus uni ne connaît pas de frontières.

Articles recommandés

BIOGRAPHIE : À la découverte du groupe Zouglou ‘’REVOLUTION’’

Bamba Mohamed

Abidjan Reggae Rock Festival 2ème édition en hommage à Dez Parker

adminanoumabo

[Biographie] Ella GOHO, l’histoire d’une passionnée de la Mode

Michel GNABLE