Uncategorized

Violence sexiste à l’université Félix Houphouët Boigny: à la veille du 08 mars, des étudiantes sauvagement bastionnées par la Fesci

Des étudiantes en Master 2 ont été l’objet d’une défaillance de violence de la Fesci SHS à l’université Félix Houphouët Boigny ce lundi 07 mars 2022.

L’université Félix n’est plus un lieu sûr pour les personnes sans défense notamment les femmes tant la Fesci fait régner une atmosphère digne de violence. L’on se croirait dans une jungle et non dans le temple du savoir tant la violence de la Fesci est omniprésente. Le risque de se faire agresser plane sur la tête de la communauté universitaire au quotidien.

Les faits se déroulent près du Q.G de FESCI SHS non loin de l’amphithéâtre Léon Robert. C’est dans ce endroit que la Fesci SHS a aménagé et établi domicile.

Au environ de 13h, des étudiantes en Master 2 de communication option Journalisme revenaient des cours et traversent le hall menant vers la présidence de l’université quand elles constatent une jeune femme en train d’être violemment bastionnée par la Fesci. La violence était si horrible qu’elle ne peut laisser personne indifférent. Les jeunes masterantes s’arrêtent donc pour s’enquérir de ce qui se passe. Horrifiées par les coups qui pleuvent sur la jeune étudiante, l’une des masterantes s’inquiète et demande à sa condisciple: « mais qu’est-ce qu’elle a pu bien faire pour subir cette déferlance de violence? » A peine eu-t-elle fini de parler qu’un individu surgit et répond avec dédain « ce que tu n’as jamais fais devant ton papa, ne le fait pas dehors sinon on va te gifler aussi comme elle » a-t-il lancé. Aussitôt, pour satisfaire sa curiosité d’étudiante-journaliste, elle demande au jeune homme ce qui se passe puisqu’il semble en savoir plus sur la situation.

Mais la réponse du jeune semble tout de moins surprenante et violente « tais-toi sinon je te gifle aussi ! ». Avec violence, l’individu qui est visiblement un élément de la Fesci lui intime l’ordre de se taire au risque de subir le même sort que l’étudiante bastionnée. Voyant que l’homme était nerveux, l’une des condisciples demande à savoir ce qui s’est passé réellement.  Cette demande a mis le l’élément surnommé « Scorpion » de la Fesci SHS dans une colère rouge. Il assène une violente gifle à la jeune étudiante qui s’effondre aussitôt par terre sous le coup.

Choquée et horrifiée, sa condisciple essaie de venir à sa rescousse mais cette action va être dramatique pour cette dernière. Toute la bande des fescistes présente sur les lieu du Q.G de la FESCI SHS se rue sur la jeune étudiante, c’est la déferlance de violence. L’on aurait cru que le ciel lui tombait dessus, les coups pleuvent encore et encore. Plusieurs dizaines de fescistes, hommes et femmes la tabassent avec des coups d’une rare violence. Tout son corps est rouillé de coup jusqu’à ce qu’elle s’évanouisse.

Cette situation intervient alors que le ministère de la femme de la famille et l’enfant a lancée ce lundi 28 février 2022 au sein même de l’Université Félix Houphouët-Boigny, la Campagne Nationale de lutte contre les Violences Basées sur le Genre (VBG), organisée par madame Nasseneba TOURÉ, Ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant en présence de monsieur Adama DIAWARA, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. L’ambassade du Canada et ONU-Femme y ont également apporté leur soutien.

 

B.P.M

CONTACTS

Siège social: CI – Abidjan Marcory, Anoumabo (200 mètre du virage de l’Hôtel Alagon)
Tel: +225 21 48 62 61
Mob: +225 49 01 94 08 / 51 62 46 66
E-mail: anoumabo.com@gmail.com / Info@anoumabo.ci
Ouverture: Lundi-Vendredi: 08:00 – 18:00
Samedi: 08:00 – 14:00