Actualité

Popo Carnaval 2022: Y’a problème ?

Après un succès fulgurant de l’édition 2021 marquant la 40ème édition, les organisateurs du Popo Carnaval ont réaffirmé leur engagement le 15 Juillet dernier avec l’entreprise Brassivoire, sponsor officiel du Popo carnaval pour les cinq dernières années.

La signature du renouvellement entre les deux parties a enregistré la présence effective de l’adjoint au Maire de Bonoua, Sylvestre Kissi, le commissaire général sortant du Popo Carnaval Paul Kacou, du représentant de la Ministre de la Culture et de l’industrie des arts du spectacle, Paul Marie Kossonou, du Directeur général de MG Consulting, Jean Marc Moni et le Directeur Général de Brassivoire, Laurent Théodore.

Malgré le contrat signé entre le Popo Carnaval et l’entreprise Brassivoire pour une durée de cinq années, les organisateurs avec leur tête, Ampoh Yao, le nouveau commissaire général et Jean Paul Améthier, le maire de la culture ont signé ce dimanche 26 septembre, un nouveau contrat de sponsoring avec l’entreprise SOLIBRA. C’est un acte qui mettra certainement en mal l’organisation de cet grand événement culturel en pays Ahouré Ehivé.

Quant au commissaire général sortant, Paul Kacou, il a adressé un courrier de mise en garde daté du mardi 7 septembre dernier non encore envoyé au directeur général de SOLIBRA pour arrêter les manigances qui pourraient nuire au Popo Carnaval 2022. ‘’Je viens par la présente vous signaler que depuis un certain temps votre équipe marketing mène une démarche illégale pour l’obtention du sponsoring exclusif du Popo Carnaval de Bonoua. Cette démarche a pour conséquence de semer la discorde au sein des populations de Bonoua. A ma prise de fonction en 2019 j’ai trouvé un contrat de sponsoring qui accordait à BRASSIVOIRE l’exclusivité du sponsoring du Popo en qualité de partenaire brasserie’’, écrit-il. Avant de continuer : ‘’Ce contrat de trois ans prenait fin en février 2020 avec une clause de reconduction tacite automatique. Votre service marketing était au fait de cette réalité et avait donc la possibilité de faire des propositions dans ladite période. Mieux, en ma qualité de Commissaire Général, je leur ai fait une proposition afin d’entamer des négociations avec la SOLIBRA, malheureusement votre service marketing n’a jamais répondu à cette démarche. Monsieur le Directeur, j’ai signé un contrat d’exclusivité avec BRASSIVOIRE pour une durée de cinq (5) ans, entreprise avec laquelle j’ai mené des négociations qui ont abouties à ce contrat’’.

Même le nouveau commissaire général du Popo Carnaval a été interpellé par un courrier écrit le mercredi 22 septembre dernier sur cette situation. ‘’Nous apprenons avec beaucoup d’inquiétude que la SOLIBRA aurait proposé un contrat de sponsoring des trois prochaines éditions du Popo Carnaval qui serait sur le point d’être signé. Notre inquiétude vient du fait que, comme le savez certainement, il existe déjà un contrat d’exclusivité avec la BRASSIVOIRE. La signature d’un second contrat d’exclusivité avec la SOLIBRA, entrainera de graves préjudices pour l’organisation future du Popo Carnaval. Cet acte exposera le Popo Carnaval à une poursuite judiciaire certaine. Le Directeur Général de la BRASSIVOIRE a été clair sur le fait qu’il s’en tient au contrat qui le lie au Popo Carnaval’’, adresse-t-il. Sur la question, l’AREBO, l’association des cadres de Bonoua, les populations et la royauté de Bonoua restent silencieux sur ce qui est entrain de se dérouler autour du Popo Carnaval.

Gilets Bleus

Articles recommandés

Quelques semaines après sa sortie de prison Pulcherie Gbalet crache déjà du venin

Marcos Podé

Religion : « Ta vie ne doit pas s’arrêter là ! » Le Bishop Ouattara Mohamed Idriss lance un message fort à ces fidèles

Bamba Mohamed

PORT-BOUET/ADJOUFFOU : les habitants ont 24 heure pour quitter leurs maisons

adminanoumabo