Actualité Musique

[Musique] « Respectez-Nous ! » Le nouveau single féministe dansant de Pamela Badjogo

« Si Fatoumata se fait taper, dans la cuisine, à l’heure du dîner… Dans le fond ne l’avait-t-elle pas mérité ? Le plat du soir était mal cuisiné… »

C’est avec ces mots chantés d’une voix mesurée, au timbre jazzy, que la Gabonaise Pamela Badjogo entame son dernier titre intitulé « Respectez-nous », second extrait de son futur album KABA.
Cette injonction marque son engagement pour la cause de la protection des femmes, dans un contexte d’actualités marqués par une hausse significative des violences faites aux femmes dans le
monde. Pamela Badjogo est engagée, membre dirigeante du collectif féminin « Mousso yayé koba yé » oeuvrant en faveur des femmes victimes de violences sexuelles en Afrique, elle milite au travers
de ce nouveau single.

Pamela Badjogo (c) Sébastien Rieussec

« Respectez-nous » est une chanson composée de paroles franches – co-écrites avec Balik lead vocal du groupe reggae Danakil- que l’artiste qualifie de « féministe joyeuse ». En effet, les mots forts qu’elle chante pour décrire ces violences subies, sont rythmés par des sonorités Afro-Pop invitant à une irrésistible danse. L’ambiance est donnée dès les premières notes, marquant une base Afro-beat efficace avec les mélodies du guitariste Kwame Yeboah (Guitariste et arrangeur de Pat Thomas et Ebo Taylor). Cette collaboration apporte cette touche joyeuse à un combat mené par des femmes, des féministes trop souvent décrites comme agressives.
Pamela Badjogo souhaite interpeller avec cette hymne, de femmes épanouies et libres dans leur combat, qu’elles chantent en dansant car « Maintenant c’est comme ça » comme le dit la chanson.
On se laisse alors entraîner dans les ambiances nocturnes de Lagos ou d’Accra, chefs lieux de l’afro-beat dont s’inspire l’artiste.

Dans ce clip, Pamela Badjogo nous transporte dans un huit clos comme pour évoquer notre récent confinement. Dans cette pièce, s’y déroule différents tableaux de la vie quotidienne partagés par hommes et femmes « sur le même pied d’égalité ». On y danse, on y rit mais surtout Pamela Badjogo véhicule un message : RESPECTEZ-NOUS !

Mike Gilets Bleus

 

Related posts

Prix national d’excellence CIE du meilleur élève 2020 : la CIE honore plus de 100 meilleurs élèves de la Côte d’Ivoire

Emmanuel BROU

People: Agression d’un artiste Zougloumen au Deux-Plateaux…

Mike Anoumabo

Politique: Amadou Gon défit le clan Bédié, Soro dans les problèmes…

Mike Anoumabo