Mode

MODE : Abidjan – Afrik FashionWeek :  Le mérite d’un festival de mode moins reconnu en Afrique ?

Un article signé de Katia Dansoko Touré, journaliste culturel et spécialiste des questions de la mode à Jeune Afrique, titré ‘’De Lagos à Dakar, le top 5 des fashion weeks africaines à suivre’’ publié le 10 décembre 2019, mentionnait le top 14 des Weeks en Afrique. Afrik Fashion Show ne faisait pas partie de ce top 14 malgré sa dimension internationale. Sur quel critère la journaliste Katia Dansoko sait-elle penché pour ne pas voir la dimension internationale du show d’Abidjan ? Alors que cela fait aujourd’hui 15 ans que le show d’Abidjan est mis en relief par Isabelle Anoh. Suivez-nous dans cette analyse pour en savoir plus.

Chercher à comprendre pourquoi le show de la mode abidjanaise ne faisait pas partie même du top 5 est une exigence intellectuelle qui permettra aux amoureux de la mode de comprendre le fonctionnement de ce rendez-vous de mode appelé Weeks. Une telle orientation permettra une certaine éducation artistique des amoureux de ce domaine.

Le top 14 des weeks africains de Katia Dansoko Touré

Ainsi selon Katia selon Katia figurent au top 1, Africain Lagos Fashion & Design Week du Nigeria avec 108 000 abonnés sur instagram et 8989 abonnés sur twitter. Et, avec une notoriété de 10/10. Ensuite, le South Africa Fashion Week de l’Afrique du Sud avec 63 800 abonnés sur Instagram et Twitter482 800 abonnés. Une notoriété 10 sur 10. Le top 2 revenait à African Fashion International et Fashion Week de l’Afrique du Sud. La suite par ordre de prestige et de renommée était respectivement Arise Fashion Week de Lagos, Glitz Africa Fashion Week d’Accra, Dakar Fashion Week du Sénégal, Accra Fashion Week du Ghana, SwahiliFashion Week & Awards de Dar es-Salaam en Tanzanie, GT Bank Fashion Week de Lagos, Hub of Africa Addis Fashion Week d’Addis-Abeba en Éthiopie, Fashion Week Tunis de la Tunisie, Casa Fashion Show du Maroc Cairo FashionFestival de l’Égypte, Congo Fashion Week de Kinshasa et enfin Kenya FashionAwards du Kenya avec 823 abonnés sur Instagram et une notoriété de 4 sur 10.

Est-ce parce que Afrik Fashion Show avait moins de 823 abonnées sur sa page Instagram ou twitter qu’il ne faisait pas partie de ce top 14 ? Si le Kenya Fashion Awards du Kenya a une notoriété africaine de 4 sur 10 qu ‘en est-il d’ Afrik Fashion Show ? Qu’en est-il exactement de la politique d’avant-garde sur la gestion de ces abonnées sur les réseaux sociaux tels que twitter, instragram, facebook, linkedin et autres ? La présence de milliers de passionnés de la mode à la célébration de cette 15e édition dans la majestueuse salle du congrès de l’hôtel ivoire le samedi 6 novembre dernier montre que le show abidjanais épouse la passion de la mode chez le consommateur. Et, si cela devait se traduit en abonnée, le chiffre serait considérable.

Mais au-delà de cette observation nous voulons mettre sur la table du débat et de la réflexion les critères d’évaluation et de classement d’un événement culturel et plus précisément des Fashion-Weeks en Afrique. Comme le disait le journaliste culturel et spécialiste des questions de mode Remi Coulibaly que je cite : « La longévité d’un événement ne le fait-il pas placer en prééminence ? La qualité des créateurs de mode du Continent au fil des éditions, la notoriété acquise par les jeunes talents après leur participation à Afrik Fashion Show ne militent-ils pas à en faire un événement majeur ? Entre la couverture par une centaine de médias internationaux et le compteur par likes et partages sur les réseaux sociaux, où la légitimité ou la crédibilité ? ».

La pertinence de ces questionnements mérite d’être débattu à de grandes assises. Certains Weeks que la journaliste de JA établissait dans le top 5 n’avait que moins de 6 ans d’existence. Nous disons que la notoriété d’un week ne devrait pas seulement dépendre de trois facteurs à savoir la dimension internationale des mannequins/stylistes présents, la puissance des sponsors fédérés par la présence de véritables acheteurs et enfin l’audience des réseaux sociaux. Il est aussi important d’ajouter la longévité du week.

A ce critère, doit s’ajouter la prise en considération de la promotion des jeunes créateurs par un week d’où la montée en vitesse de jeunes style devenu des références grâce par exemple aux tribune offertes aux jeunes talents après leur participation à Afrik Fashion show. Les cas de l’épopée Franck Gnamien, Trah Michel Yohou couture ou encore Anderson D. sont des preuves. Il est vrai que la présence par exemple de New York time au Weeks de Lagos et deJohannesburg sont autant de visibilité ou avoir des sponsors comme Mercedes Benz sont significatif mais considérer l’impact sur le milieu reste un indice de pertinence dans la classification des tops weeks en Afrique. Ces orientations selon Remi Coulibaly doivent nous donner l’occasion d’interroger notre conscience critique sur la mise en amont de la machine mercatique sur la puissance créative des stylistes au cours des Fashion-Weeks ?

Il faut le dire net. Le show d’Abidjan qu’offre Isabelle Ano est un véritable show d’inspiration de créativité et surtout de détection de tendance et de talents. Depuis la première édition jusqu’à sa 15e, de nombreux publics ont toujours répondu présents. La longévité de Afrik Fashion show est une richesse pour sa renommée future et mondiale. Et sur cette question Giorgio Armani disait et je cite : « L’élégance ce n’est pas se démarquer, mais être mémorable ».

Et c’est vrai. Déjà Afrik Fashion show même si elle ne durait pas une semaine mais a toujours eu beaucoup de similitudes avec les fashions weeks de New-York, de Londres, de Milan et de Paris. Il y a un constat qu’il faut considérer. C’est le fait que Afrik Fashion Show a permis à de nombreuses marques de profiter de son prestige et de sa renommée pour se faire de la place dans l’univers du cosmétique et du textile. A Afrik Fashion Show il y a toujours eu des scénographes, décorateurs, chorégraphes, stylistes, mannequins, coiffeuses et maquilleuses de grandes factures. Au niveau de la technique le régisseur, ingénieurs son, techniciens éclairage, responsables vidéo sont les meilleurs de la place dans la sous-région. Il faut être dans les ‘’Backstage’’de Afrik Fashion pour savoir que les Afrik fashion était depuis le depuis un Week qui avait seulement besoin d’une journée pour avoir un impact de 5 jours. La marque de grande référence.

Le week

En réalité, le Week ou encore semaine de la mode est un événement de l’industrie de la mode, durant approximativement une semaine, et qui a lieu deux fois par an pour permettre aux stylistes et maisons de couture de présenter leurs dernières collections de prêt-à-porter, et de haute couture.

Ce rendez-vous se fait parfois dans d’autres pays qu’une seule fois par an. Afrik Fashion show s’est positionné comme l’un des cadres incontournables de promotion et de valorisation de la mode africaine. Mais malheureusement son absence dans ce top 14 est justifiée par le fait qu’il n’était pas considéré comme un ‘’Week’’ parce que sa tenue était en un seul jour. Pour être considéré comme un week, et bien le show doit durer une semaine.

Après 15 ans d’excellence, il fallait passer à une autre dimension et être considéré à la hauteur de son rayonnement international. C’est ainsi que Isabelle Anoh, promotrice de l’événement a annoncé que désormais, « Afrikfashion show » devient « Afrik Fashion week ». C’est-à-dire un Week. Une orientation nouvelle qui permettra aux acteurs de la mode ivoirienne et africaine, d’avoir tout une semaine pour présenter leur savoir-faire à travers des exposition-vente, des masters class et des rencontres professionnelles B2B.

Et que sa prochaine dimension en Week ne fera qu’accroître sa notoriété en termes d’abonnées et d’audience. A travers cette décision il faut voir une autre dimension que Isabelle Ano veut donner à l’industrie de la mode et du cosmétique en Côte d’Ivoire. Un véritable challenge économique autour de la mode. La présence de stylistes de renoms et la qualité des pièces sur les belles silhouettes des mannequins professionnels disent avec un week ne fera que faire de la Côte d’Ivoire une destination de weeks.

Elle qui est manifestement douée dans le tourisme n’aura pas de mal à réussir cela. L’audience des réseaux sociaux Katia Dansoko Touré s’était fiée de près à l’audience des réseaux sociaux sur les weeks en Afrique pour faire sa liste des plus prestigieux weeks africains. Ce qui est un détail important.

Revenons Sur le show de la 15e édition

Ce show a commencé avec l’émérite Pathé’o. L’homme en tant que créateur et marque. Les déhanchements des mannequins vertu des motifs distincts et donnait sur impact exceptionnel des couleurs vives sur le T illuminé par les projecteurs venant des méandres d’Arel Production. Avec Pathé’o, on aura toujours comme on l’aime de la fantaisie depuis les pochés àla boutonnière en passant par les couleurs d’harmonie.

Regarde du Pathé’o défiler quand les mannequins ont Manager des gaou l’écrivain anzata Ouattara ou encore la belle caroline Dasylva donne des envies. Celui d’être mis dans ces couleurs dans une soirée ou on sera reconnu comme habillé par le Maître Pathé’o. Au-delà du défilé, il faut reconnaître que le travail d’artisanat de teinture et de tissage est des activités très développées et reconnues mondialement grâce à l’impact de pathé’o et de sa marque. Avec Pathé’o, vous aurez toujours des modèles nuage, moucheté, guibaré, tableaux, mandela, ou encore indigo.

Et le partage de Pathé’o été à sa nette dimension. Avec Pathé’o le spectacle était là et le beau aussi sous les sourires du mannequin du soir la ministre Kandia Camara Accompagnée des supers mannequin les ministres Anoblé et Siandou du tourisme. Avant de revenir à travers une critique et analyse de ce Afrik Fashion réussi pour cette 15 édition avec des stylistes comme Saint -Joe, Missano, Modeste Ba,Momo Che, Etienne Marcel, Ciss St Moise, Trah Michael, ou encore l’excellent Franck Gnamien, songeons à remettre le désormais Afriki Fashion Week à la place qu’elle mérite en Afrique.

Articles recommandés

Journée Internationale de la Femme: La marque Vlisco magnifie la femme.

adminanoumabo

Lancement officiel de la 11ème édition du MASA (Marché des Arts et du Spectacle d`Abidjan)

adminanoumabo

[Biographie] Ella GOHO, l’histoire d’une passionnée de la Mode

Michel GNABLE