Anoumabo.com
  • Home
  • Actualité
  • Interview : ” Je veux montrer mon talent aux yeux du monde entier. ” Nilmar
Actualité Interview

Interview : ” Je veux montrer mon talent aux yeux du monde entier. ” Nilmar

Anoumabo - Interview avec Nilmar

Dans notre perspective de mettre en lumière les talents nés au sein du mythique village d’Anoumabo, nous sommes allés à la rencontre de Nilmar. Un artiste pétris de talent qui évolue dans le milieu du Hip-Hop. Une interview lui a été accordée dans laquelle il nous fait part de ses ambitions pour la suite de sa carrière artistique.

  • Bonjour Nilmar, c’est quoi votre nom à l’état civil ?

Bonjour, tout d’abord merci de me donner la parole. Mon nom à l’état civil est Agboké Édouard Junior.

  • On peut en savoir plus sur votre parcours scolaire ?

 Mon parcours scolaire je dirais qu’il est catastrophique (rire). J’ai été un bon élève durant le primaire. On m’a même fait sauter une classe car j’étais bien au dessus de la moyenne (CE2 au CM2). Ensuite, dans ma période d’adolescence où j’ai décidé tout seul de chercher de l’argent peu importe le moyen. Ainsi, pour moi l’école n’était pas le meilleur endroit qui m’aiderait à atteindre ce but. Du coup, j’ai boycotté tout mon parcours secondaire. J’ai repris plusieurs classes dont  la 6ème, la 5ème. Arrivé en classe de 3ème, j’ai décidé d’abandonner. Je ne regrette pas totalement mon parcours scolaire mais si c’était à refaire, jamais ne ferai une telle chose.

  • D’où vous est venue votre passion pour la musique ?

Ma passion pour la musique, je crois que c’est mon père qui me l’a transmise. Tous les jours, il branchait la radio et j’écoutais sans cesse de nouvelle sortie, des morceaux rétro et c’est tout ça qui a nourrit ma passion pour la musique. Mais je ne savais pas encore que je pourrais chanter un jour. Quelques moments après, mon frère aîné qui lui était au Mali, était autant passionné que moi de rap français. Au fur et à mesure, je l’admirais et c’est d’ailleurs grâce à lui que j’ai connu La Fouine en 2009 avec son album ‘’Mes repères’’. J’ai aimé les paroles et les mélodies dans son rap. Alors, j’ai commencé à le suivre sur les réseaux, il voyageait dans tous les pays et était super bien accueilli. Les gens pleuraient même en le voyant et je me suis dit que c’est cette vie que je veux ! C’est réellement à partir de là qu’est née la personne que je suis aujourd’hui.

  • Quel est le genre musical que vous avez décidé d’embrasser ? Et pourquoi ?

Comme je l’ai dit précédemment, j’ai écouté beaucoup de sonorités mais j’ai été plus touché par celles de La Fouine. Et donc je me considère comme un rappeur de base mais je ne veux pas être dans une case donc je me laisse guider par mes inspirations et j’essaie de toucher à tous les styles et Dieu merci je m’en sors pas mal.

  • Si vous avez l’opportunité, quel(le) serait l’artiste avec lequel, vous allez collaborer ? Et pourquoi ?

Aujourd’hui sans hésiter je te dirais Jok’air car il est une grande inspiration pour moi. Il est très engagé dans son rap et surtout, il est original. Il ne fait pas du suivisme pour plaire aux autres. Il fait ce qu’il aime et il pousse les autres à l’aimer et c’est ça qui m’inspire. C’est donc pour toutes ces raisons que préfère Jok’air.

  • Quels sont vos projets à court et à long terme ?

Je veux tout d’abord montrer mon talent aux yeux du monde entier. Faire savoir au monde entier qu’il existe un artiste du nom de Nilmar. Ensuite,  vendre ma musique dans le but d’avoir beaucoup d’argent que je prendrai pour aider le plus de monde que je peux.

  • Avez-vous un appel à lancer ? Et quel est votre mot de fin ?
Un appel à lancer, ça serait de dire aux jeunes et à toutes ces personnes qui me liront de rester soi même, de se battre pour ce qu’on aime de croire en la bonté de l’humain même si le monde nous montre l’inverse. Merci à toute l’équipe  d’Anoumabo.com pour ce soutien sans faille que vous ne cessez d’apporter à la jeunesse d’Anoumabo particulièrement.

Bamba Mohamed

 

Facebook Comments

Related posts

Togo : Toofan se fait laminer sur les réseaux sociaux après son hommage à DJ Arafat

Michel GNABLE

L’Espagne rend hommage à Gorgui Lamine Sow un sans-papier Sénégalais

Emmanuel BROU

Deuil / Soirée hommage à Eloi Sessou: Pleurs, tristesse, désolation…

Michel GNABLE