ActualitéDrame

DRAME : Effondrement d’un immeuble à Treichville : Tout ce qui n’a pas été dit

Tristesse, angoisse, amertume (…), voici en substance le calvaire que vit en ce moment  les familles victimes depuis l’effondrement de l’immeuble dans la commune N’zassa en l’occurrence Treichville. Un drame qui est survenu dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 février dernier à l’avenue 3 rue17.

Tout part d’une « grande négligence » et un « manque de responsabilité »  de notre municipalité qui a été à plusieurs reprises alerté sur la mauvaise opération immobilière orchestrée par Monsieur Bathyli Siri. Cette personne, selon notre source serait d’origine malienne et résiderait dans la ville de Bouaké. Elle décide donc de construire un immeuble R+7, il y a environ 2 années en arrière. Au cours des travaux, plusieurs dysfonctionnements sont constatées par les riverains. Ceux-ci ont fait part de cela au Monsieur qui lui banalisait la chose. « Ce qui nous choque le plus, c’est le fait que nous vivons ici avec des agents de la municipalité qui observait le Monsieur dans sa bêtise sans rien lui dire. Et à chaque fois qu’on interpellait, il trouvait toujours des justificatifs. » Nous a confié notre source.

Les voisins qui habitaient également un immeuble juste à côté de celui en construction voyaient leurs maisons être fissurées au fur et à mesure que les travaux avançaient. Après que le propriétaire ait été à maintes reprises interpellé en vain, ils décidèrent alors de chercher une autre maison dans laquelle se loger, mais cela n’a pas abouti. Ils se sont donc vu obliger de rester dans les maisons vu que l’année scolaire bat son plein.

« Le jour de l’effondrement, aux environs de 19H, nous vu Monsieur Bathyli sur son chantier avec ses manœuvres qui à priori ont su que le pire allait arriver. Et ce jour là, ils ont décidé de ne pas dormir sur les lieux comme ils avaient pour habitude de faire. Nous avons remarqué cela à cause du calme qui prévalait ce jour là dans le quartier. Quand ils sont là, on le sait parce qu’ils se réunissent les nuits pour causer très souvent et faire du bruit. »

Hélas, cet effondrement a causé des surprises très désagréables. On parle d’environ 9 morts notamment une mère et ces 2 enfants morts, un jeune homme qui a perdu également sa mère et sa sœur dans ce drame. Plusieurs autres personnes encore au CHU de Treichville pour des soins médicaux.

Face à cette situation dramatique, les victimes ont décidé de porter une plainte contre le propriétaire de l’immeuble qui est actuellement en fuite. Parmi ces victimes, ce sont près de 17 familles mises à la rue. Et depuis lors, le maire François Amichia a logé quelques familles dans un hôtel de la place pour 3 jours.

Pourquoi la mairie est-elle restée silencieuse face à la bavure de Monsieur Bathyli ? Que prévoit l’Etat à travers le ministère de la solidarité pour assister ces personnes ? Quelles résolutions prendra le ministère de la construction pour éviter ce genre de désastre ? Que deviendront ces familles après avoir tout perdu ? Nous y reviendrons dans les jours qui suivent pour apporter des réponses à toutes ces préoccupations.

CONTACTS

Siège social: CI – Abidjan Marcory, Anoumabo (200 mètre du virage de l’Hôtel Alagon)
Tel: +225 21 48 62 61
Mob: +225 49 01 94 08 / 51 62 46 66
E-mail: anoumabo.com@gmail.com / Info@anoumabo.ci
Ouverture: Lundi-Vendredi: 08:00 – 18:00
Samedi: 08:00 – 14:00