Actualité Interview

Diallo Ticouaï Vincent ( Dramaturge) à propos du Téléthon : «Pourquoi nous voulons aider les Ivoiriens »

Dramaturge, metteur en scène, Diallo Ticouaï Vincent est conseiller de la Fondation des artistes de Côte d’Ivoire (Fondaci). Dans le cadre du Grand téléthon en vue sur le plateau de la 1ère chaine nationale, ce directeur artistique que de ce projet nous dévoile les ambitions de l’initiative lancée en 2014 avec Didier Drogba, A’salfo et la marraine Marie Rose Guiraud. 

6 ans après la suspension du téléthon, ce projet est de nouveau dans les spotlights des médias. Comment expliquez-vous ce comeback ?

 Le téléthon avait déjà existé. L’histoire est un témoignage qui repose sur la vérité.  Celui que nous reconnaissons au-devant de ce projet hautement social est le président de la Fondaci Aimond Williams.  Nous abordons ensemble, il y’a quelques années, la question de la souffrance des Ivoiriens. Surtout d’une partie qui est les artistes. C’est la même équipe qui se met en place de façon spontanée. Ce projet est piloté de concert avec notre partenaire la RTI.  C’est un évènement qui va aider la Côte d’Ivoire à avancer. Nous allons faire appel à tous les cours qui vont parler.  

Quel sera le déroulé du téléthon sur le plateau ? 

C’est d’abord une émission de télévision avec des animateurs et des artistes. Il y aura un commissaire général qui recevra les dons. C’est une émission au cours de laquelle on fait appel à toutes les âmes sensibles pour la bonne cause de ceux qui sont en souffrance.  Que nous le voulions, ou pas, nous pouvons bien être portant aujourd’hui et tomber malade demain. Aimond Williams a eu le nez creux quand il nous a sollicités. C’est une idée qui fait suite à celle du président de la République qui œuvre pour les artistes et les sportifs.  Nous voulons rendre hommage au chef de l’Etat qui a tendu la main aux artistes et aux sportifs, voire à toute la population. Pour faire disparaître cette pandémie du coronavirus. C’est pour cela, nous avons tous accepté l’appel de Aimond Williams. C’est une première dans l’histoire de la Côte d’Ivoire. C’est pour la solidarité.  Il arrive à des moments précis, dans la vie d’un pays, pour faire face à une situation donnée. C’est pour aider des citoyens en détresse. La Fondaci ne peut pas être en reste. 

Sur le plan artistique avez-vous déjà des personnes ciblées qui recevront de l’aide ?

Nous ne cherchons pas de l’argent pour un artiste ciblé. Nous irons au-delà des artistes. Même le paysan qui est au village, s’il en a besoin recevra notre aide. Un artiste est une autorité reconnue. C’est l’Etat qui nous fait appel. C’est donc une reconnaissance de notre statut. Nous prenons nos responsabilités pour tous. Nous avons déjà des équipes en France, aux Etats Unis. Nous sommes en train de finaliser notre schéma. 

Quelles sont les garanties pour rassurer les éventuels donateurs ?

Nous sommes supervisés par un huissier de justice très connu de la place. C’est pour rassurer les populations que les dons seront acheminés à bon bord. Toutes les garanties sont prises pour que la transparence soit de misse dans ce projet social. Nous sommes une organisation non gouvernementale.  Nous menons une action privée pour aider le gouvernement. C’est pour dire que toutes les tutelles sont informées. Les ministères de la Justice, de l’Intérieur, de l’Economie, de la Culture, de la Sécurité et tous ceux qui doivent être saisis dans cette affaire, ont été approchés. Toutes les bonnes initiatives sont les bienvenus. Nous remercions la Rti (Ndlr : Radiodiffusion télévision ivoirienne) qui depuis le départ de ce projet est notre partenaire. Tout le monde sera le bienvenu. Le téléthon est lancé en 2014 avec des artistes tels que Didier Drogba, Traoré Salif dit A’salfo et la marraine artistique est Rose Marie Guiraud. 

Gilets Bleus

Articles recommandés

Côte d’Ivoire : le certificat médical de viol est gratuit depuis 2015

Herman N'goran

Côte d’Ivoire : Bouclage à Attécoubé, la police saisit un suspect et plusieurs objets prohibé

adminanoumabo

Oualas se prononce sur le thème de son One-man-show : Dans la tête de OUALAS

Emmanuel BROU