Actualité Culture

Bedy Youl, l’artiste ivoirienne qui fait fort à Dubaï: Son appel à la ministre de la culture et de la francophonie

2022 est l’année de consécration pour cette artiste ivoirienne. C’est sans hésitation aucune que nous l’affirmons au regard des distinctions qu’elle a glanées au cours de cette année à Dubaï.

Elle, c’est Yoloande Beude. Pour des besoins artistiques, elle s’est rebaptisée Bedy Youl, diminutif de son nom à l’état-civil. Artiste peintre vivant depuis 1999 en France, Bedy Youl a été distinguée deux fois cette année, en moins de deux mois à Dubaï.

La première distinction s’est tenue à la faveur de la 5e édition d’Arts Connect Women, le 08 mars dernier, à l’occasion de la journée internationale des droits de la femme. Représentant son pays la Côte d’Ivoire, Bedy Youl a été sélectionnée par Arts Connect Women, une structure qui s’occupe des artistes peintres féminines.

« Nous étions 115 femmes artistes peintres de différents pays du monde, sélectionnées par Arts Connect Women pour un vernissage à Dubaï. » Nous a-t-elle indiqué au cours d’un entretien dans une surface commerciale d’Abidjan, alors que l’artiste est en congé au pays natal.

Après le vernissage, a suivie l’exposition des oeuvres au cours de laquelle, notre artiste peintre-décoratrice a présenté le tableau d’une femme africaine, besogneuse, qui revenait du puits.

Ambassadrice de la peinture et de la décoration, le mérite artistique de Bedy Youl s’est confirmé une fois de plus à Dubaï, du 26 au 29 mai de cette même année, à la 4e édition d’Africa Dubaï Business World où elle s’est faite représenter en raison de son agenda très chargé.
« La peinture africaine est très prisée à Dubaï. Mes œuvres sont aussi très appréciées à Dubaï ». Nous confiait-elle.

Aujourd’hui une fierté nationale, Bedy Youl a parcouru un chemin parsemé d’embuche pour arriver au niveau qu’elle occupe dans un domaine injustement dédié aux hommes. Passionnée de dessin depuis l’école primaire, la petite Yolande ne manquait pas d’occasion pour produire des dessins de personnages en bordure de plage. « Je faisais surtout des dessins de femmes, des robes et autres accessoires féminins. » Précisait-elle.

Après sa réussite au baccalauréat littéraire, elle va poursuivre ses études supérieures à l’INSAAC. Rappelons par ailleurs que le rêve de Beude Yolande était la profession d’hôtesse de l’air, mais sa passion d’artiste a pris le dessus sur son rêve.

Diplômée en art plastique, de l’INSAAC, Beude Yolande, devenue Bedy Youl vit en France où, en plus de son métier d’artiste peintre, elle est auxiliaire de vie et animatrice en maison de retraite. En plus, elle vient d’obtenir son diplôme de décoratrice d’intérieur, une formation qu’elle a faite en ligne. Membre d’une association d’artistes peintre à Lyon sa ville de résidence, elle participe chaque année à un vernissage et exposition groupé initié par cette association.

« Quand j’étais à l’INSAAC, j’étais la seule femme de ma classe en Art Plastique », nous indiquait l’artiste pour exprimer sa passion et sa détermination pour les arts plastiques, même si au départ les parents n’épousaient pas son idée.

Bedy Youl, spécialiste de l’art figuratif décoratif.

« L’art figuratif décoratif », c’est le style de peinture de Bedy Youl. Des notions techniques qu’elle s’est voulu volontiers partager à nos lecteurs, dans un cours, on ne peut plus magistral pour les profanes de l’art.

« L’art figuratif est la représentation réelle de quelque chose, par opposition à ce qui est représenté sous la forme de symbole ou de plan. Dès lors, le dessin figuratif se dit d’un art qui s’exprime au moyen de la représentation de la réalité extérieure, par opposition à l’art abstrait ou non-figuratif. » Nous a-t-elle enseigné, avant d’évoquer son ambition de vouloir initier un projet qui réunira, au sein d’une structure, des artistes peintres féminines ivoiriennes, en vue de mener des actions communes d’envergures, pour promouvoir, non seulement l’art, mais aussi et surtout, se soutenir mutuellement. Outre cette grande ambition, Bedy Youl veut ouvrir, en Côte d’Ivoire, un atelier de peinture, pour transmettre son savoir à la jeunesse. « Si tout se passe bien comme je le souhaite, j’envisage une galerie d’art après l’atelier ». Disait-elle.

A ce titre, Bedy Youl se dit satisfaite que le chef de l’Etat ivoirien, ait choisi de confier à une dame, le ministère de la Culture et de la Francophonie, en la personne de Madame Françoise Remarck, après son prédécesseur Harlette Badou.

« Je souhaite vivement, une audience auprès de notre ministre de tutelle, afin de lui présenter mes deux prix reçus à Dubaï au nom de la Côte d’Ivoire. Ensuite, lui présenter un projet qui va réunir les artistes peintres féminines, à l’image de mes expériences vécues en Europe. » A-t-elle sollicité.

La tête dans le modernisme, la tête dans la tradition, Bedy Youl se veut une véritable ambassadrice de la culture et des arts africains. Ce qu’elle traduit fort bien dans ses créations artistiques.

Articles recommandés

Assemblée Générale Elective : Basse Gueye réélu Président National du Fan Club Magic System

adminanoumabo

Tina Glamour en colère réagit : « Mon fils DJ ARAFAT doit se reposer. Laissez-le en paix »

adminanoumabo

Elim. Côte d’Ivoire-Éthiopie: L’arbitre s’écroule et le match s’arrête

Marcos Podé