Actualité Afrique Littérature

Ouverture de la 4ème édition du Meeting International du Livre et des Arts Associés (MILA)

Meeting International du Livre et des Arts Associés

Ce mercredi 24 Mai 2017, s’est tenu la cérémonie d’ouverture de la 4ème édition du Meeting International du Livre et des Arts Associés (MILA), en présence de la représentante de la marraine, la député de Treichville Mme AMY TOUNGARA, de M. ALAFE WAKILI et des représentants des pays invités.

Pour cette 4ème édition, c’est le TCHAD qui a été choisi comme pays invité d’honneur, le thème retenu pour cette édition est : «Le livre et l’art en période de crise sanitaire».

L’objectif de cet événement est de valoriser, promouvoir la création littéraire et artistique, créer un cadre festif autour du livre et des arts et une tribune de rencontre entre les acteurs culturels du continent africain et la diaspora. C’est aussi promouvoir l’industrie du Livre en Côte d’Ivoire, de participer à la vulgarisation du livre et de la lecture.

Lire Aussi : Les 72 heures du Burkina Faso : Les grandes articulations de la 1ère édition

Des stands d’exposition, des séances de dédicaces, des rencontres professionnelles, des conférences, des ateliers et séminaires, des panels littéraires thématiques à travers des débats, des échanges et partages autour d’œuvres littéraires son au cœur cette édition.

Au cour de cette 4ème édition, 6 pays ont été invités dont une forte délégation du Cameroun. Cette délégation est représentée par ALICE STAGNETTO et ONDOA KALARA, deux écrivains chevronnés qui sont très heureux d’être au MILA. « J’ai sauté sur l’occasion que le MILA m’a offert car je pourrai faire la promotion de mes livres. Je remercie les organisateurs pour cette initiative qui vise à promouvoir les écrivains» a déclaré ALICE STAGNETTO.

Quand à l’essayiste Ondoa Marcel, auteur du livre, « comment  je suis venu à bout de cette arnaque » cet écrivain engagé membre du Rage Livre une association qui promeut les écrivains engagés pour le livre, pour son premier coup d’essai, c’est un coup de maître. Son concept Café Kalara qui mets en exergue les lectures spectacles, et surtout les séances de dictées pour les jeunes et adultes en vue de faire revenir dans les habitudes des apprenants l’art de la belle écriture ont séduit le public et les membres du comité d’organisation qui ont implémenté cette activité pendant le Mila. Une foire à livres réunissant les œuvres de plusieurs auteurs se tient à côté de cet événement  et attire chaque jour des lecteurs satisfaits.

Emmanuel BROU

Meeting International du Livre et des Arts AssociésMeeting International du Livre et des Arts AssociésMeeting International du Livre et des Arts AssociésMeeting International du Livre et des Arts AssociésMeeting International du Livre et des Arts AssociésMeeting International du Livre et des Arts AssociésMeeting International du Livre et des Arts AssociésMeeting International du Livre et des Arts AssociésMeeting International du Livre et des Arts Associés
Commentaire via Facebook

Articles recommandés

Copa Barry en pleure adresse un message fort à Didier Drogba

adminanoumabo

Serge Bri Président du Mouvement des Opérateurs de la nuit transmet un courrier de protestation au préfet D’Abidjan Vincent Toh Bi Irié

adminanoumabo

Zoro Epiphane Ballo dans la Marahoué pour soulager les populations de Vaafla et Flaya

adminanoumabo