Actualité Afrique Uncategorized

Immigration clandestine : Amal la marionnette sensibilise sur la cause des enfants migrants.

Immigration clandestine

Amal la Marionnette a débarqué mardi dernier à Marseille. Partie d’un camp de refugiés en Turquie dans la localité de Gazantiep, cette marionnette représentant un enfant syrien parcours depuis quelques mois l’Europe pour faire changer les regards sur l’exil et le sort des enfants migrants.

Le 27 juillet dernier, Amal est partie se Turquie pour traverser plusieurs pays en Europe. Apres avoir fait escale en Grèce, en Italie, en suisse, c’est au tour de la France et de la ville de Marseille d’accueillir cette Marionnette fait en bois grande de 3.5 mètres. Cette Odyssée baptisée « The Walk » (La marche) est un festival itinérant de 8000km pour sensibiliser l’Europe sur le sort de milliers d’enfants isolés et perdus sur la route de l’exil. Des enfants la plupart non accompagnés ou séparés de leurs familles. Amal arrivera à port à Manchester en Grande- Bretagne au mois de novembre.

La grande Marche

Amal la marionnette représente une enfant syrienne abandonnée et déracinée qui est à la recherche de ses parents. Elle n’a pas laissé insensible ces milliers d’enfants qui l’ont vu arriver par la mer à Marseille. Accueillie par l’Ong SOS Méditerranée dont le siège est dans la ville éponyme et qui porte secours chaque jour à des milliers de migrants qui tentent de rejoindre l’eldorado : l’Europe. Cette idée est née d’un centre d’art et de théâtre pour refugiés Good chance théâtre qui à travers sa présidente Mme Claire Bejanin, intriguée par une petite fille très évasive et isolée rencontrée dans la « jungle de calais », décide de prendre plus d’informations sur son cas. Cette petite avait pour prénom Amal, un enfant migrant de parents inconnus ou morts en mer. Amal inspire donc à ces artistes l’idée d’une œuvre d’art qui portera son nom et dont le but sera de lui faire parcourir l’Europe pour alerter sur le sort des enfants prenant la mer. La grande marche se mets en marche : 8000 km à parcourir donc l’apothéose se fera au Royaume- uni.

Fabriquée par une entreprise Sud- africaine, la Handspring Puppet Company, l’engin géant de 3.50 mètres de haut animé par trois opérateurs est accueilli à chaque étape par des artistes et des collectifs d’habitants. Dans sa jupe rose, avec ses yeux écarquillés et ses longs cheveux bruns, la grande poupée représentant une fillette syrienne à la recherche de sa mère a posé le pied en France dans une ferme de la communauté Emmaüs de Breil –sur –Roya où après lui avoir lu ses droits, l’on conduit dans la ville de Marseille le mardi 27 septembre dernier. Amal et son public assisterons à un spectacle de danse donné sur la plage par une cinquantaine de danseurs professionnels et amateurs munis de gilets de sauvetages qui incarneront des migrants avec des histoires différentes. Une mise en scène de la chorégraphe palestinienne Samer Haddad King. L’un des objectifs du passage de Amal dans ces différents pays est également qu’elle puisse laisser des traces. Un fond sera créé à partir des différents festivals pour les enfants des migrants et l’accès à l’éducation des filles.

EDithe Valerie Nguekam

Commentaire via Facebook

Related posts

Interview : Stoni: « les autres me voient un peu comme l’intello des web comédiens »

Bamba Mohamed

PRIX NATIONAL D’EXCELLENCE CIE DU MEILLEUR ELEVE 2021 : la CIE honore les élèves de la Côte d’Ivoire

Bamba Mohamed

Guy Pacôme Somian, Promoteur du SAMA invité à la 3è édition du REMA à Ouagadougou

adminanoumabo