Actualité Société

[Société] Lancement de l’opération « Coup de Poing » en Côte d’Ivoire

Le ministre de la promotion de la Bonne Gouvernance, du Renforcement des  Capacités et de la lutte contre la corruption ZORO EPIPHANE BALLO  a animé ce vendredi  17 Février 2021 à l’hôtel ibis plateau une conférence de presse conjointe en compagnie du Général  ANGE KESSY BERNARD,  Commissaire du Gouvernement.

Le ministre de la promotion de la Bonne Gouvernance, du Renforcement des  Capacités et de la lutte contre la corruption, dans le cadre de sa politique  de prévention   et de sensibilisation  a annoncé le mardi dernier lors d’un point  de presse qui s’est tenu à son cabinet,  l’opération  COUP DE POING.

Le Ministre a affirmé que des  agents de force de l’ordre  de défense  et de sécurité étaient impliqués dans des actes  de rackets. Des enregistrements vidéo  ont été présentés à la presse impliquant des unités de la gendarmerie (17 personnes) et de la police (22 personnes), soit 39 agents des forces  de défenses et de sécurité dont 24 ont fait effectivement l’objet de poursuite.

« Pour donner une suite judiciaire  à ces infractions punies par l’ordonnance 2013-660 du 20 septembre 2013, nous avons saisi le tribunal le tribunal militaire compétent en la matière  de répression des agents des forces de défense et de sécurité. » Le tribunal Militaire d’Abidjan avec à sa tète le Général  ANGE KESSY BERNARD  Commissaire du Gouvernement a rassuré le ministre, dans le cadre de son engagement à œuvrer  pour  endiguer  le phénomène de la corruption, du racket et des tracasseries routière. Le parquet militaire, à la suite de la sensibilisation des personnels de défense  et de sécurité  sur les méfaits des pratiques a entamé la phase de répression de ces infractions.

Pour ce faire, s’appuyant  sur la collaboration et les enseignements recueillis  auprès de certains partenaires dont  l’ONG EGALITE  ET  JUSTICE  POUR TOUS, plusieurs procédures  de poursuite ont été initiées. 

En effet, sur la base des rapports produits  par l’ONG suscitée,  il ressort  qu’à l’issue de ces missions d’observation sur l’étendue du territoire nationale au cours des années 2019 et  2021, bon nombre de policiers et gendarmes, encore véreux , ont été surpris dans l’accomplissement de leurs mauvaises pratiques routinières.

Joël GNABLÉ 

Commentaire via Facebook

Articles recommandés

SANTE/CANCER DU SEIN : La mammographie passe de 25 000 fcfa à 2 000fcfa pendant la période d’octobre rose

Emmanuel BROU

Le Rotary Club Abidjan Golf fait don de kits d’allaitement à 4 centres de santé de la ville d’Abidjan

adminanoumabo

Suite aux violences électorales à Bouaflé, le PPA-CI s’inquiète pour les prochaines élections

Marcos Podé