Actualité

Prix Pierre Castel 2021: Les lauréats reçoivent leurs récompenses

C’est le Pullman Plateau qui a été choisi ce vendredi 10 Septembre pour abriter la cérémonie de remise officielle des récompenses des lauréats du Prix Pierre Castel 2021. Initié par l’entreprise SOLIBRA, le Prix Pierre Castel veut soutenir l’agripreneuriat ivoirien en créant une communauté engagée dans l’accompagnement de l’entreprenariat.

Le 1er Prix a été remporté par Christelle EGUE, Fondatrice de PALM HOLDING, une entreprise agro-alimentaire spécialisée dans la production de farines instantanées de beignets. Elle a reçu une somme de 15 000 € ; un parrainage, un mentoring et une formation. M. SÉHOULOU Auger Cadet, Fondateur de ‘’Cookieslabs Côte d’Ivoire’’ créateur d’une solution technologique qui vise à détecter précocement la maladie du swollen shoot afin de préserver les plantations de cacao lauréat de 2è Prix, a reçu quant à lui une somme de 5 000 € ; un mentoring et une formation.

La cérémonie a été réhaussé par la présence de Monsieur le Ministre d’Etat, Adjoumani KOBENAN, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural qui a remis le 1er Prix Pierre Castel et de S.E.M Jean-Christophe BELLIARD, Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire qui remettra le 2ème Prix Pierre Castel. Les deux personnalités ont félicité l’entreprise SOLIBRA pour cette belle initiative qui vise à maintenir un dynamisme économique favorable au développement de la jeunesse et de toutes les communautés.

Pour rappel, le PRIX PIERRE CASTEL est un engagement des fondateurs Pierre CASTEL et Pierre De Gaétan NJIKAM à soutenir la croissance de la jeunesse entrepreneuriale africaine. Initié en 2018, le
Prix soutient des initiatives portées par de jeunes entrepreneurs dans les domaines de
l’agriculture et de l’agro-alimentaire, piliers de développement de l’économie africaine. Il est
organisé dans 4 pays d’Afrique Subsaharienne : Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire et
République Démocratique du Congo. A chaque édition, les entreprises accompagnées sont
retenues pour leur résilience, leur capacité à préserver et valoriser les ressources, à favoriser
l’autonomisation des jeunes et des femmes et à contribuer au développement des systèmes
alimentaires, en améliorant les productions et pratiques agricoles.

Mike GiletsBleus

 

Commentaire via Facebook

Related posts

Foot européen : Liverpool perd son invincibilité, le Real s’offre le classico

adminanoumabo

Délestage en Côte d’Ivoire: La société civile demande un plan de dédommagement

Marcos Podé

Crise au PDCI: Comité politique, secrétariat exécutif tout est mélangé

Marcos Podé