Actualité

HOMMAGE : Abidjan dit merci à Jacob Devarieux à l’Acoustic !

C’est depuis le 30 juillet que Jacob Desvaieux a passé de la vie à trépas à l’hôpital de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe dans les Antilles françaises. Le talentueux artiste a quitté le monde des vivants à la suite de la coivid-19. Deux semaines après la disparition inattendue de l’un des membres fondateurs du célèbre groupe Kassav’ et créateur du Zouk, Abidjan lui rend un hommage mérité le 14 août 2021.

Jacob reçoit sa première guitare à Dakar au Sénégal où sa mère s’était installée pendant son jeune âge. Puis la famille déménage à Marseille. On connaît le reste de l’histoire pour Jacob. « Mais lors de notre premier concert un peu privé à Abidjan, à l’Hôtel Ivoire, organisé par un club Soroptimist qui voulait faire construire un dispensaire, on s’est rendu compte qu’on avait un impact réel », rappelait Jacob Desvarieux dans jeuneafrique.com en 2019. « 1985, c’était aussi notre premier concert en Afrique (à Abidjan, NDLR), et on servait de trait d’union entre l’Afrique et les Antilles », précisait Jocelyne Béroard sur le site pan-african-music.com.

C’est tout naturellement qu’après le concert réussi à l’hôtel Sébroko en 1985 qu’Abidjan est devenu une terre de Kassav’ et notamment de Zouk. Il est donc normal qu’Abidjan rende hommage à Jacob Desvarieux qui y séjournait régulièrement en dehors des dates de spectacles du groupe. C’est aussi une sorte de reconnaissance d’une ville à son fils.

L’hommage des Abidjanais à Jacob se déroulera en deux étapes le samedi 14 août. Tout commencera à 18h par une messe de requiem à la Paroisse Sainte Cécile des 2 Plateaux Vallon. La note finale pour dire merci à l’immense musicien-chanteur pour sa grande contribution à l’éclosion de la musique noire interviendra à partir de 20 h à l’Espace Acoustic, toujours aux 2 Plateaux Vallon au cours d’un show inédit.

Un orchestre interprétera les tubes du groupes Kassav’. La scène sera également ouverte aux artistes qui aimeraient faire une contribution musicale à la soirée-hommage au fondateur du groupe antillais. En plus des artistes qui joueront, les invités pourront partager leurs témoignages avec le public sur Kassav’ ou spécialement sur le regretté Jacob Desvarieux.

Ce soir-là, Abidjan va crier ‘’wa mou wouin’’ !

Commentaire via Facebook

Related posts

Guillaume Soro : «Rien ne sert de bomber la poitrine car poussière nous sommes nés, poussière nous retournerons»

adminanoumabo

Solibra  lance ça campagne de vaccination contre la Covid .

adminanoumabo

La commune de Tokombéré au Cameroun prépare son festival: Le Festi-Kudumbar

adminanoumabo