Uncategorized

Agression d’enseignants au Baccalauréat : Le Syres réclame des poursuites judiciaires

Après l’agression d’un enseignant-surveillant ce mercredi 07 juillet par un candidat à Sinfra, le syndicat pour la revalorisation des enseignants du secondaire de Cote d’Ivoire (SYRES-CI) condamne et réclame justice.

Dans la journée du mercredi 07 juillet, un candidat a été expulsé de la salle d’examen par M. Kouamé N’guessan Patrice professeur d’anglais commis pour surveiller l’épreuve de philosophie au baccalauréat dans un centre de composition à Sinfra. Selon l’enseignant, le candidat est expulsé pour possession de téléphone dans la salle d’examen, chose que le règlement en vigueur interdit. Sorti de la salle, l’on croyait que le candidat épinglé avait quitté le centre et ses environs. Mais non, l’infortuné était tapis dans la nature avec un noir dessein: se venger avec un coup de poignard. À la fin de l’épreuve, le candidat s’est incrusté dans la salle et a asséné un coup de poignard au surveillant qui se tord de douleur, il a la tête en sang. Après avoir réalisé son forfait l’indélicat s’évade dans la nature laissant sa victime baigner dans une marre de sang.

Dans un communiqué signé par Secretaire Général Nationale Arnaud Boka sur sa page Facebook, le SYRES a condamné « avec fermeté cet acte ignoble ». Le syndicat a apporté « tout son soutien et sa compassion à l’enseignant  » avant d’interpeller les autorisés ivoiriennes à accentuer la sécurité autour des écoles, prendre en charge la totalité des soins de l’enseignant blessé et d’engager des poursuites judiciaires contre le candidat indélicat.

Marcos Podé 

Commentaire via Facebook

Articles recommandés

Académie internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT) : Adoption à l’unanimité du projet de loi portant ratification de l’ordonnance portant création de l’académie internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT)

Bamba Mohamed

Showbiz: VISA d’un an en Europe pour VDA?

Marcos Podé

Le MOPEN annonce une messe en la mémoire D’HAMED BAKAYOKO

Emmanuel BROU