Actualité

Événement: la deuxième édition de Drôle de Femmes a colonisé le palais de la culture

Drôle de Femmes est un spectacle d’humour exclusivement féminin qui met en scène les artistes comédiennes ivoiriennes et même africaine. Cette deuxième édition fut un véritable succès.

La première phase de la deuxième édition du spectacle ‘’Drôles de femmes’’ s’est tenu, ce samedi 29 mai 2021 au Palais de la Culture à Abidjan-Treichville. Ce premier rendez-vous a tenu toutes ses promesses avec des artistes comme Gbazé Thérese, Clémentine Papouet, Nastou Traoré, Eunice Zunon, Prissy la dégameuse, Priss’K, Bleu Brigitte, Gisèle Kouakou, Cassandra Assamoi et Sarra Messan.

Placé sous la présidence de la ministre d’État, Ministre des Affaires Étrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora, Kandia Camara, ce spectacle sest voulu une lucarne pour la revalorisation de la condition féminine et l’épanouissement de la femme d’où le thème ‘’L’éducation de la jeune fille et de l’autonomisation de la femme’’.

Annoncé pour 20 heures, c’est finalement à 22 heures et 06 minutes que le spectacle a ouvert ses portes avec l’ouverture du rideau. Dans un rôle inédit, les actrices, sélectionnées parmi les talentueuses humoristes ivoiriennes, ont tenupendant un peu plus de deux heures le public en haleine, jusqu’à la première heure du dimanche 30 mai 2021. Il était 00 heure 10 minutes lorsque le tableau final a été posé.

Opposés dans un conflit générationnel, les deux groupes d’actrices ‘’Les Pagneuses’’ et ‘’Les collantières’’ ont dépeint les tares de la société africaine en général et la société ivoirienne en particulier. De l’éducation de la jeune fille à la prostitution sur internet, en passant par le sacrifice humain, l’école buissonnière, le trafic et la consommation de la drogue, le non-respect des aînés, la démission des parents et des dirigeants face à l’éducation de la génération nouvelle, tout y passé dans l’humour et le fou rire à travers une pièce théâtrale. Sans toutefois manqué l’essentiel qu’est l’appel à une prise de conscience tant individuel, familiale que sociétale.

Selon l’initiatrice du projet, Caroline Da Silva, cette édition est la célébration du dynamisme, du talent artistique féminin dans toute sa splendeur. « Nous avons décidé d’organiser cet événement pour valoriser la femme. La femme c’est le socle de l’humanité. C‘est elle qui tient le foyer, la vie. Si nous donnons plus d’occasions aux femmes pour s’exprimer, leschoses iront mieux », a-t-elle espéré. Notons que l’acte 2 est prévu pour le samedi 12 juin 2021, au Sofitel Hôtel Ivoire.

Related posts

Rentrée Solennelle de l’Association RIMRAE (Réseau Ivoirien de Management des Risques et Assurances d’Entreprise)

Emmanuel BROU

Fausse alerte à la Fif : Sidi Diallo n’a pas encore renoncé à un troisième mandat

adminanoumabo

Côte d’Ivoire : une association de victimes s’oppose au retour de Laurent Gbagbo

adminanoumabo

Leave a Comment