Actualité Politique

Quelques semaines après sa sortie de prison Pulcherie Gbalet crache déjà du venin

Invitée sur une radio en ligne Pulcherie Gbalet n’a pas hésité à dire sa part de vérité en ce qui concerne la politique ivoirienne et la réconciliation nationale. Selon la présidente de l’Initiative Citoyenne Ivoirienne(ACI), « le président Laurent Gbagbo est incontournable pour la réconciliation nationale. »

Ce samedi 15 mai 2021 Pulcherie était invitée sur la radio en ligne Afrique 2050.com. Plusieurs thématiques étaient à l’ordre du jour parmi lesquelles la réconciliation nationale. À ce sujet la leader de la société civile pense qu’il faut un dialogue inclusif afin de parvenir à la réconciliation nationale. «Et pour que ce dialogue inclusif soit possible il faut évidemment que tous les prisonniers politiques soient libérés parce qu’il y a des personnes qui doivent participer à ce dialogue qui sont encore en prison. il faut que tous les exilés rentrent parce qu’il y a des personnes comme le président Laurent Gbagbo qui sont incontournables pour cette réconciliation nationale.» a-t-elle déclaré avant d’ajouter que «cette réconciliation va au-delà de la libération des prisonniers politiques et du retour des exilés. Il y a beaucoup de question qui divisent les ivoiriens et qui sont aussi importantes pour que la réconciliation soient effectives comme les conflits fonciers, comme tous les problèmes sur la nationalité.» a-t-elle ajouté.

Poursuivant son intervention Gbalet Pulcherie a soutenu que les ivoiriens ne sont pas divisés mais ce sont plutôt les hommes politiques qui sont divisés. Par conséquent, ce ne sont pas les ivoiriens qu’il faut réconcilier mais plutôt les hommes politiques «ce sont les politiques qu’il faut réconcilier parce que les populations n’ont véritablement pas  de problèmes. Ce sont les politiques qui les manipulent. » a-t-elle conclu.

Rappelons que Pulcherie Gbalet est l’une des grandes figures de la société civile en Côte d’Ivoire. Présidente de l’ONG Alternative Citoyenne (ACI), Pulcherie Edith Gbalet a été arrêtée le 15 août 2020 dans la commune de Yopougon avant d’être libérée 8 mois après le 28 avril 2021. Cette arrestation fait suite à la manifestation contre le 3ème du président Alassane Ouattara.

Marcos Podé 

Commentaire via Facebook

Articles recommandés

Football : comment le Cameroun se prépare à la CAN 2022

adminanoumabo

Le RHDP rend un dernier hommage à Amadou Gon Coulibaly

adminanoumabo

Présidence de l’assemblée nationale: Amadou Soumahoro réélu

Marcos Podé