Actualité Interview People Showbiz

Interview : A la rencontre de SIA POPO, l’ombre de KEROZEN

A la rencontre de SIA POPO, l’ombre de KEROZEN

Méconnu du public lambda mais passionné par son travail, il est aujourd’hui l’un des leaders dans le domaine du management d’artiste en Côte d’Ivoire. De par son sérieux, son abnégation, son professionnalisme et surtout son carnet d’adresse très fourni, ZAGBA EULOGE plus connu sous le pseudonyme de SIA POPO s’est confié lors d’une interview sans langue de bois à la rédaction d’ANOUMABO.COM

 

1-   Qui est SIA POPO ?

SIA POPO c’est M. ZAGBA EULOGE à l’état civil, Ivoirien de père et de mère, AVIKAM de GRAND LAHOU de père et DIDA de LAKOTA de mère.

2-   Depuis combien d’années êtes vous dans le milieu du showbiz et qu’est-ce qui vous a poussé à intégrer ce milieu ?

Dans le milieu du showbiz, j’ai débuté en réalité en 1993, je suivais des devanciers et c’est réellement en 1996 que je me suis fais connaitre aux yeux de tous dans le management artistique. Je me faisais appeler Eloge Demederos.

Mais en vérité, ce qui m’a réellement poussé à intégrer ce milieu, c’est la passion pour la musique, la confiance et le partage avec les autres. En réalité, ce milieu est un milieu rassembleur car chaque jour j’étais au milieu de mes grands frères, et j’apprenais. J’ai aimé ce milieu car c’est comme la boxe, il faut se battre pour donner le meilleur de soi.

3-   Méconnu du public, pourquoi restez-vous toujours discret à l’instar des autres acteurs culturels que l’on connaît ?

Je préfère rester discret dans la vie, je suis quelqu’un qui aime travailler. Je travaille en fonction de l’artiste qui est en face de moi car si mon artiste n’est pas à un certains niveau je ne peux faire ma promotion et fait celui de l’artiste. Pour cela, je me mets d’abord à fond dans le travail pour qu’on puisse connaitre l’artiste. Et ensuite si l’artiste connaît le succès, forcement ton travail effectué sera reconnu de tous. Cependant, je suis connu à ma manière et cela me grandi toujours, car je ne veux pas me faire passer pour ce que je ne suis pas. Lorsque tu travailles dans ce milieu, il faut travailler correctement pour que tu puisses avancer. Car si ton artiste a une renommée, dans le secret, tu auras forcément ta récompense grâce à Dieu. Et c’est le plus important.

4-   Quels sont les artistes que vous avez épaulés jusqu’à présent?

De 1996 jusqu’à présent j’ai épaulé (Youley BCBG, Lato Crespino, Ps One (Konami), Soum Bill, Tv3 Dj, Mulukuku Dj, Nelly Jouma, Joël L’Humoriste, Kerozen et bien d’autres)

5-   Que représente KEROZEN pour vous ?

KEROZEN représente beaucoup pour moi car c’est mon ami et je le connais il y’a longtemps. Je dirai qu’il était Disc Jockey à Yopougon. Je travaillais déjà avec lui entre 2007 et 2009, car, j’avais déjà signé un contrat de management avec lui quand il est parti en Suisse. Nous sommes des amis et nous avons un contrat qui nous lie, car un manager qui travaille avec un artiste doit avoir un contrat bien défini. Après son départ pour la Suisse, je signe un contrat avec l’Humoriste JOËL. En 2016 lorsqu’il est revenu de la Suisse, il m’a contacté pour reprendre le travail. Et depuis 2016 jusqu’aujourd’hui, je suis avec KEROZEN.

6-   Quels sont vos liens avec les artistes en général ?

Ce sont des liens de grand-frère à petit frère pour certains et d’amitié pour d’autres. Chacun de nous fait de son mieux pour faire avancer l’autre. KEROZEN et JOEL sont des artistes professionnels qui respectent leur travail.

7-   Parlons à présent du concert de votre Poulin(KEROZEN) le 03 Avril 2021. Comment s’est passé ce spectacle ?

Le concert s’est bien passé par la grâce de DIEU. Nous avons relevé le défi de faire encore salle comble au Palais de la culture. Grâce à la fondation KEROZEN, il y’a eu des dons en vivres et non vivres distribués aux orphelins.

Lire aussi: Education : NSIA Vie Assurances contribue à la réussite scolaire des enfants de ses clients.

8-   Quels impacts la COVID-19 a-t-elle eu sur vos différentes activités?

La COVID-19 a tout gâté. Nous n’avons pas travaillé pendant un long moment. Il n’y avait pas de spectacles, pas d’activité, rien.  Nous avions eu assez de problèmes pendant cette pandémie. C’était difficile.

Pour rappel la COVID-19 existe et il faut se méfier, respectons les mesures barrières.

9- Quel bilan faites-vous de votre carrière de manager ?

En tant que manager, le bilan est positif. Il faut aimer et croire en ce que nous faisons car si tu crois tu vas avancer sans problème.

10- Quels sont les projets à court et long terme de SIA POPO

Mes projets c’est de pouvoir évoluer dans mes activités.  J’ai en projet de créer une maison de distribution et de production d’artistes. DIEU m’a envoyé dans ce métier pour aider les artistes à émerger, à devenir des artistes ayant une renommée internationale et à vivre véritablement de leur art.

Je veux également remettre sur pied ma structure dans le domaine de l’Event. A cause de la crise Postélectorale en 2010, mes bureaux ont été saccagés, donc j’ai à cœur de la faire ressusciter.

11- Marié ou célibataire ?

Je suis fiancé et je me marie bientôt

 12- SIA POPO quelle est votre relation avec DIEU?

Ma relation avec DIEU est très forte car c’est DIEU qui m’a emmené où je suis. DIEU est mon père parce que c’est grâce à lui que j’arrive à subvenir à mes besoins, c’est grâce à  lui que je suis en bonne santé. DIEU seul sait combien de fois il m’aide à être ce que je suis aujourd’hui. J’ai collaboré avec beaucoup d’artistes qui m’ont abandonné, mais DIEU ne m’a jamais laissé. Je vais toujours à la grotte pour dire bonjour à la Vierge Marie. C’est DIEU qui a envoyé KEROZEN et JOEL où ils sont actuellement. Dieu est au centre de ma vie car c’est lui qui me fait.

13-Racontez- nous une anecdote de votre carrière de manager.

Cette anecdote s’est produite lorsque j’étais avec DEZY CHAMPION (RIP). J’ai été contraint de remplacer DEZY CHAMPION à un spectacle. Car il s’agissait de vie ou de mort.

On partait en spectacle et j’avais reçu l’avance. DEZY CHAMPION m’annonce la veille qu’il est souffrant, je suis paniqué et j’appelle le promoteur en lui disant le problème de DEZY CHAMPION et je donne des solutions, soit je retourne l’argent où je propose d’autres artistes. Il me dit, frangin sans soucis ici DEZY CHAMPION a été annoncé avec d’autres artistes donc ça marche. Je lui dis par la suite que j’enverrai TV3 DJ et MAKIPOULA DJ. Je prends la voiture de DEZY CHAMPION avec TV3 DJ et MAKIPOULA DJ direction Bouaké pour le spectacle. Arrivé à Bouaké, le chef de Com’zones demande au promoteur de venir m’appeler croyant  que je suis DEZY CHAMPION, celui-ci répond par non c’est pas DEZY CHAMPION et le chef de Com’zones lui dit que s’il vient pas m’appeler (puisque chez lui je suis DEZY CHAMPION) il le tuera , donc le promoteur du spectacle ayant prit peur me trahi et vient à mon niveau en me disant que le chef de Com’zones me prend pour DEZY CHAMPION et si tu veux qu’on soit encore en vie, il faut jouer le jeu. J’ai joué le jeu et j’ai fait la prestation comme si je suis DEZY CHAMPION, le promoteur a fuit par la suite avec le reste de notre cachet lorsque j’étais sur scène. Le chef de Com’zones m’a logé chez lui après le spectacle, et pour ne pas être reconnu au lever du jour, j’ai pris la route à 4h du matin.

14-Votre Mot de fin.

J’aimerai remercier la rédaction d’ANOUMABO.COM pour cet entretien. QUE DIEU bénisse toute la Côte d’ivoire et ses habitants.

Interview retranscrite par Emmanuel BROU

Related posts

obsèques de Wattao: voici le programme des obsèques de Wattao aux Etats-Unis.

adminanoumabo

Sport/Football : Patrice Beaumelle ex Adjoint d’Hervé Renard est le nouvel sélectionneur de la Côte D’Ivoire

adminanoumabo

WARA TOUR 2020: Abou Nidal à l’assaut de 19 villes et 5 communes du District d’Abidjan

adminanoumabo

Leave a Comment