Actualité Alimentation Société

Agriculture : Les enjeux de l’importance de la sécurité alimentaire dans les pays membres de la CEDEAO

L’Afrique de l’Ouest est l’une des régions du monde où la réserve alimentaire est la plus faible et le besoin se fait plus sentir. C’est dans cette optique que du 28 avril au 10 Mai 2021,  à Accra, au Ghana, la CEDEAO en collaboration avec ses partenaires, organise une vidéoconférence sur la sécurité alimentaire. Cette conférence de haut niveau technique et politique sera une plateforme pour les experts en sécurité alimentaire de trouver des réponses aux crises alimentaires qui impacte les pays membres de cette région d’Afrique. 

Malgré une production agricole en augmentation dans l’espace CEDEAO et estimée pour la dernière campagne à plus de 74 millions de tonnes de céréales et 194 millions de tonnes de tubercules, la situation alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest reste structurellement à risques. C’est ce qui a emmené les experts de la sous-région CEDEAO à se pencher sur des solutions adéquates visant à mieux sécuriser et à mieux utiliser les stocks alimentaires au cours d’une conférence internationale sur le système Ouest -africain de sécurité alimentaire.

Ces travaux se tiennent actuellement à Accra au Ghana en présence des Ministres en charge de l’agriculture des Etats membres de la CEDEAO, des  partenaires techniques et financiers de la CEDEAO réunis au sein de l’ECOWAP DONORS GROUP, des représentants des organisations de producteurs, de la société civile et du secteur privé, des représentants des Institutions du Système des Nations Unies et d’autres experts en sécurité alimentaire dans le monde.

Lire la suite: Déclaration de patrimoine et visite de courtoisie du Ministre Zoro Epiphane Ballo au Président de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance

En Afrique de l’Ouest et selon les résultats du cadre harmonisé du CILSS publiés en avril 2021, dans le cadre du réseau ouest-africain de prévention des crises alimentaires, il ressort que près de 19.6% millions de personnes ont actuellement besoin d’une assistance alimentaire immédiate. Dans son discours liminaire, le Commissaire en charge de l’Agriculture, Environnement et Ressources en Eau de la CEDEAO M. Sékou Sangaré a rappelé à l’assistance l’importance d’avoir un stock de sécurité alimentaire capable de desservir toute la région en tant de crise. Il a également révélé que les gouvernements de la sous–région ne ménage aucun effort pour que la réserve alimentaire de celle-ci puisse être à mesure de subvenir aux populations en toute circonstance. Il devenait urgent que le comité ministériel en charge de l’agriculture a partage  son expérience avec d’autres expériences du monde, ceci pour un partenariat multilatéral en vue de la consolidation des acquis déjà entamés.

Cette conférence est également un moment de dialogue politique entre la région et ses partenaires en vue de créer un consensus sur la nécessité d’accroître les capacités de l’Afrique de l’Ouest à faire face aux crises alimentaires, nutritionnelles et pastorales. Il faut souligner que l’Union Européenne a financé à hauteur de 56 millions d’Euros un projet d’appui au stockage de sécurité alimentaire en Afrique de l’ouest,  ledit projet qui a servi à opérationnaliser le Système régional de la Reserve de sécurité alimentaire de la CEDEAO.

Pour rappel, les réserves alimentaires sont des stocks de produits alimentaires détenus par une entité publique. Les produits concernés sont des aliments ayant une teneur en calories ou en nutriments qui les rendent importants pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle exemple le mil, le sorgho et le maïs.

Edith Valérie NGUEKAM

Related posts

Concert de l’élévation : pari réussi pour Kerozen et Moov Africa Côte d’Ivoire

Emmanuel BROU

Coronavirus: le niveau de risque passe de «modéré» à «élevé» dans l’Union européenne (Commission)

adminanoumabo

Leitmotiv : La leçon de vie de Guy Kalou Emile

adminanoumabo

Leave a Comment