Actualité Interview

Pamela Diane (Awoulaba 2014) : « Je suis célibataire… J’attends mon temps »

Ph- Anoumabo - Miss Awoulaba

Après avoir défrayé la chronique en 2014 avec à la clé une couronne au concours de beauté Awoulaba, Pamela Diane Kodia a résolument pris du recul. 6 ans après son intronisation, cette dame aux canons de beauté africaine lève un coin du voile sur son jardin secret.

Loin des spots lights depuis votre consécration, pourquoi cet isolement ?

Depuis 5 ans, je me suis lancée dans les affaires. J’exerce dans différents domaines. A savoir la construction, la vente de véhicules, le réaménagement, la décoration etc.

Qu’est-ce qui a motivé votre reconversion dans ces activités diverses ?

J’étais déjà dans la décoration. Mon grand frère était dans la construction.  Ensemble, nous avons décidé de créer une entreprise. Concernant la vente de véhicules d’occasion, je sous-traite avec une connaissance. J’aime travailler à mon propre compte. En dehors de ces secteurs, j’ai d’autres activités qui sont confidentielles.

Que cache l’Awoulaba ?

Rien.

Laquelle de vos activités vous rapporte le plus de gains ?

Compte tenu de la situation du pays les choses ne marchent plus comme avant. Nous n’avons plus de grands marchés. Sinon bien avant, on s’en sortait avec les clients de la construction.  Il suffit d’avoir de grands marchés. C’est un domaine qui paie bien. Le plus souvent nous sous traitons avec des entreprises. Mais les affaires sont difficiles depuis la crise sanitaire.

Avez-vous perdu des marchés ?

Oui par manque de moyens. J’ai besoin de partenaires.

Après 5 ans d’activités, êtes-vous satisfaite de votre parcours ?

Il y a d’abord la santé. Je peux rendre gloire à Dieu. Compte tenu de la situation du pays les activités sont au ralenti. On se maintient.

Avez-vous pleinement bénéficié des retombées de votre couronne ?

Pas vraiment. Il y a eu la pub avec un sponsor du concours, c’est tout.

Des remords ?

 Non. Le contrat était gagnant-gagnant. Après la compétition, nous avons reçu nos prix et les différents lots donnés par les sponsors. Donc, le Comité awoulaba Côte d’Ivoire a tenu ses engagements. Cependant, le comité avait annoncé que nous serons des Ambassadrices de la paix. Jusque-là, on n’a pas vu de programme à ce propos.

Des regrets à ce niveau…

Aucun regret. Seulement qu’on se sentait disponible pour accomplir la tâche. Il n’est jamais tard pour mieux faire.

Si vous étiez Ambassadrice de la paix, quel message adresserez-vous actuellement aux Ivoiriens ?

La situation du pays est critique. Vu que nous sommes proches de l’élection présidentielle. Le seul message, c’est une réconciliation totale en donnant la possibilité à tous les Ivoiriens de regagner la Côte d’Ivoire pour des élections apaisées. La Côte d’Ivoire est un État souverain. Je prie le bon Dieu pour que la paix durable et véritable s’installe toujours au pays.

Etes-vous un cœur à prendre ?

(Rires). Je suis célibataire. Le mariage est une grâce que Dieu nous fait. Donc j’attends, mon temps.

Entretien réalisée par Aimé Dinguy’s N

Anoumabo - Ph - Miss Awoulaba 2014Anoumabo - Ph - Miss Awoulaba 2014
Commentaire via Facebook

Articles recommandés

Côte d’Ivoire : La corruption a fait perdre 1400 milliards au pays

Bamba Mohamed

Rafna: Pour la fête des Pères, elle voulait faire un cadeau à son papa Arafat

Michel GNABLE

Anoumabo on est class : une formation au coeur de l’événement

adminanoumabo