Actualité Annonce Arts Interview Musique

KASA: «J’ai failli être renié par mon père à cause de la musique…»

KASA, de son vrai Siaka SANOU, est un jeune artiste Burkinabé, très connu au plan mondial par son style de musique la Trap-Manding est tres méconnu du public Africain. KASA se livre à travers cette interview exclusive qu’il a bien voulu accorder à la rédaction d’ANOUMABO.COM.

  • Bonjour kasa comment allez-vous ? Faites nous une brève présentation de vous.

Je suis Siaka Sanou à l’état civil. Je suis née en cote d’ivoire mais originaire de Bobo-Dioulasso.

  • Quand avez-vous commencé la musique ?

Je suis née dans une famille de griot donc je dirais que c’est ça qui m’a donné envie de faire la musique. Chez nous être griot c’est un métier.

  • Pouvez-vous nous parler du groupe DENYA? Et Quels souvenirs gardez-vous de cette aventure?

Faso Deny c’est un groupe avec lequel j’ai passé des très bons moments.  les moments qui me reste à cœur vraiment c’est que j’ai appris beaucoup au près de ce groupe et j’ai compris beaucoup de chose comme moment partager (Musique, galère, joie, partager).

  • Quand avez-vous débute votre carrière solo?

Je me suis lancé en 2018 en carrière solo. J’ai sorti mon première single le titre s’appelle djarabi compagne d’un clip et Je préparation aussi de mon album à 6 titre qui va sortir bientôt.

  • De quoi parle votre tube a succès « Djarabi » ?

Dans mon tube « Djarabi » je parle des ragots, de ne jamais écouter les ragots de toujours fermer les oreilles et continuer son chemin.

  • A quand la sortie de votre prochain album ?

Je n’ai pas de date fixe pour la sortie de l’album, mais je dirai début novembre comme ça.

  • Quelles sont les thématiques que vous abordez dans cet album?

Les thématiques abordées dans cet album sont : l’hypocrisie, L’amour, les femmes, les hommes L’ambiance, les réalités de la vie que vivent les Africains. Je pioche un peut partout.

  • Que préparez vous pour votre public cette année?

Je prépare une surprise, beaucoup de collaboration avec d’autres artistes pour l’album, des clips.

  • Quelle analyse faites-vous sur l’évolution de la TRAP-MANDING en Afrique?

L’analyse que je trouve. Je trouve que c’est un style qui plait bien à la jeune de aujourd’hui et c’est et dans le monde pas que en Afrique c’est deux style mélanges rend bien.

  • Quels conseils donneriez-vous aux artistes africains pour suivre à cette crise sans précédent?

Conseil que je peux donner au artiste c’est de être fort courage à eux ne pas se laisse faire par cette maladie et de surtout respecter les mesures de sécurité.

  • Comment vivez-vous la crise à la pandémie du Covid-19.

La crise ? Je fais avec comme tout le monde c’est facile.

  • Avez-vous mené des actions contre cette pandémie.

Pendant cette pandémie j’ai aidé la famille, j’ai aidé les amis du quartier. J’ai fait de mon mieux si je pouvais faire plus je L’aurai fait.

  • Quelle est votre situation matrimoniale ?

Je suis présentement célibataire.

  • Quel est votre message à l’endroit de vos fans ?

A mes fans, c’est de leurs dires merci vraiment merci pour leur confiance. Merci pour leur soutien, ça me donne toujours la force de continuer, qu’ils restent concentrer parce que j’ai trop de choses pour eux et qu’ils restent brancher sur tous mes réseaux sociaux.

  • Qu’avez-vous à dire pour conclure ?

J’aimerai vous dire merci à toute la rédaction d’ANOUMABO.COM pour cette belle interview merci beaucoup.

Propos recueillis par Emmanuel BROU

 

Related posts

Côte d’Ivoire : Les imams ferment les mosquées sur toute l’étendue du territoire nationale pour toutes les prières y compris celle de vendredi pour un délai de 15 jours renouvelables

adminanoumabo

Marcory : « Les milles maquis » démolis

adminanoumabo

Côte d’Ivoire: Bagarre générale dans une famille à Abobo, un mort par arme blanche

adminanoumabo