Actualité Arts Culture

Cameroun : Bientôt, Un nouveau milieu de conservation du patrimoine africain au pays d’Eto’o

Du 10 au 12 juillet 2020, une mission du programme Route des Chefferies et de l’Institut des Beaux-arts de  Nkongsamba partenaire de cet organisme culturel  depuis 2015 va séjourner en pays Bassa notamment à MBot-Makak et Boumnyebel localités camerounaises avec pour objectif de visiter les sites qui leurs ont été proposés par les natifs du coin pour implanter le futur Musée des Indépendances Africaines.

 En effet, depuis quelques années déjà, un projet de réalisation d’un Musée des indépendances africaines est mis sur la table. Une étude conjointe  du Programme Route des chefferies,  l’association TMASE y compris  l’Association Pays de la Loire  une association créée par la diaspora camerounaise qui s’illustre dans les secteurs de la culture, du tourisme et du développement au Cameroun. Le musée des indépendances sera conçu pour être un espace  d’exposition, un amphithéâtre, et à même temps une muséothèque afin que chaque africain puisse à travers ce nouveau milieu de conservation, se réapproprier son patrimoine et son histoire. Premier musée continental dédié à cette thématique, il s’agit ici d’offrir aux africains un complexe mémoriel favorisant la culture de l’histoire de l’Afrique et la recherche du devoir de mémoire.A fortiori, ce musée rendra hommage aux fils de l’indépendance africaine de tous bords et de toutes nationalités. Ces enfants de l’Afrique qui ont lutté avec leurs idées et tous les moyens en leurs possessions  pour que l’Afrique d’aujourd’hui soit.

Il faut souligner ici qu’en 2019, déjà, une première mission du Programme Routes des Chefferies (PRDC) a séjourné dans la localité de MbotMakak pilotée par TMASE. Il était question lors de ce séjour d’écouter les conseils des chefs du canton bantou de la Sanaga Maritime, et de recevoir leur onction pour ce projet. Un devoir de mémoire qui s’inscrit dans une démarche intergénérationnelle et de restitution de la vérité. L’un des buts majeurs de ce projet.

L’équipe qui effectuera le déplacement pour les localités suscitées sera constituée de huit hommes et femmes experts en muséographie dont le Dr Rachel Mariembe, Chef de département du patrimoine et muséologie à l’Institut des Beaux -arts de Nkongsamba (IBA) chef de délégation et M. Bernard Zeutibeu, directeur de l’Office Régional du Tourisme de l’Ouest Cameroun, et plusieurs étudiants en muséologie et en architecture et Urbanisme.

Honorée la culture camerounaise.

Créer pour valoriser le patrimoine culturel camerounais, la Route Des Chefferies (RDC) est un programme unique en Afrique subsaharienne qui petit à petit rempli son cahier de charges dans la poursuite de son parcours muséographique et du processus de mémorialisation du patrimoine culturel du pays des chars des dieux. Elaboré par la diaspora camerounaise de Nantes,  avec l’appui et l’onction des chefs traditionnels de l’ouest Cameroun, elle a pour but d’honorer, de sublimer la culture camerounaise tout en œuvrant depuis une quinzaine d’années déjà au développement économique et culturel de celle-ci, à la valorisation du son tourisme culturel dans la mise en place d’un plan d’action touristique  qui met en valeur des évènements culturels, des festivals,  le développement de l’hôtellerie de qualité et l’aménagement des sites publics.

Aujourd’hui, la RDC compte à son actif un réseau  de 14 musées communautaires dont la meilleure vitrine est le Musée des civilisations , qui a ouvert ses portes en 2010, aux abords du lac municipal de Dschang, une commune  située dans le département de la Ménoua dans la région des montagnes à l’ouest du Cameroun. Un espace de 1200 m2m2 où plus de 500 objets et 1500 illustrations et expositions permanentes se côtoient.

Edithe Valerie Nguekam

Commentaire via Facebook

Articles recommandés

[Sport] Romarique NJAMEN (Président de l’ONG Sport et Solidarité): « Sory Diabaté & Idriss Diallo, pensez au Football ivoirien au lieu de votre personne »

Michel GNABLE

Pamela Diane (Awoulaba 2014) : « Je suis célibataire… J’attends mon temps »

adminanoumabo

Délocalisation provisoire de l’antenne de l’INPHB Danga et création des classes préparatoires de l’UFHB : Le ministre Adama Diawara visite les sites d’accueil

Bamba Mohamed