Anoumabo.com
  • Home
  • Actualité
  • Kounahiri | Surpris sur une tombe, un brouteur et sa  »copine » échappent à un lynchage
Actualité Annonce Sécurité

Kounahiri | Surpris sur une tombe, un brouteur et sa  »copine » échappent à un lynchage

L’histoire relatée par nos confrères de Soir Info remonte au 2 mars 2018. Hippolyte et Angeline sont amoureux non l’un de l’autre  mais de l’argent. Adeptes de la facilité, ils choisissent de s’inscrire au nombre des bourgeois de notre ère par le moyen du mysticisme. Mal leur en prit.

Vendredi 2 mars, il est 16 heures quand un jeune homme venu pour un enterrement remarque des mouvements intrigants dans la broussaille. Pensant à un serpent ou tout autre animal dangereux, il se rapproche un morceau de bois à la main. Surpris par la scène qu’il découvre, il n’aura pas le temps d’user de son “arme’’.

Deux amants tout nus en train de copuler joyeusement sur une tombe. Ils ont à peine le temps de se rhabiller qu’il rameute la foule.

Brimades, invectives, coups, les badauds venus nombreux veulent en découdre avec les indélicats qui ne sont nul autre qu’Hyppolite et Angeline.

Sous la pression de la foule, Angeline explique être venue  « faire médicament », soutenant qu’Hyppolite est juste son acolyte de circonstance, pas son amoureux. Il s’agirait d’un brouteur qui l’a sollicitée pour un deal qui devait se révéler gagnant pour eux deux (une dizaine de millions de FCFA par semaine est en jeu). Ce que l’homme nie.

Elle n’en démord pas pour autant : «De toutes les façons, c’est déjà gâté. Le féticheur a dit que si on nous surprenait, ce sera gâté. Alors pourquoi mentir aux gens. Dis la vérité pour qu’on me laisse partir », insiste-elle.

Poursuivant, Angeline déballe tout. « Il l’avait déjà fait une fois avec ma copine qui est partie aux Etats-Unis. Ça avait marché. C’est pourquoi, moi aussi, j’ai voulu tenter ma chance », révèle la jeune fille d’à peine une vingtaine d’années.

Les populations pour qui de tels actes appellent le mauvais œil sur la localité (il ne pleut pas depuis plusieurs mois à Kounahiri) ont conduit le couple devant les autorités villageoises. Mais depuis aucune suite.

Facebook Comments

Related posts

Les sourcils: la nouvelle tendance contemporaine…

Michel GNABLE

Education nationale: L’école toujours paralysée nous disent les Etats-Unis et Amnesty International

Michel GNABLE

Concert Zouglou MASA 2018 | 200 tickets offerts aux jeunes de Bingerville par Ahin Jean

Michel GNABLE