Anoumabo.com
  • Home
  • Actualité
  • [Interview] Marcellin Senakpon “J’aide les gens à devenir meilleur et à écrire leurs légendes personnelles”
Actualité Culture Events Interview

[Interview] Marcellin Senakpon “J’aide les gens à devenir meilleur et à écrire leurs légendes personnelles”

Éduquer, enseigner le leadership et le développement personnel à travers les proverbes africains, tel est l’objectif que s’est fixé Mr GANDONOU Senakpon Marcellin. Pour ce faire, il initie donc le Salon des proverbes et sagesses africains afin d’y parvenir. Il en nous en dit plus dans une interview accordée à Anoumabo.com.

Q1 : Bonjour Marcellin. Autrement comment pouvons-nous vous présenter ?

R1 : Bonjour je vais juste compléter le Marcellin. Je suis GANDONOU Senakpon Marcellin Coach/Auteur/conférencier. Mon but dans la vie c’est d’être une source d’opportunité et de bénédiction pour les autres.

Q2 : Parlez-nous un peu de votre parcours Pourquoi un Salon des proverbes et sagesses africains ? Vos attentes ?

R2 : Depuis près d’une dizaine d’année j’exerce le métier de coach et formateur en management, Leadership et développement personnel et dirige un cabinet de formation et de coaching. Pourquoi un salon des proverbes, je pense que c’est dans le prolongement de mon métier. Toujours dans la dynamique d’aider les gens à devenir meilleur et les aider à écrire leurs légendes personnelles, il était question de leurs apporter du contenu vrai et qui tient compte de leurs environnements et de leurs contraintes. En leadership on dit souvent que vous devez vous construire de l’intérieur et tout ce que vous entreprendrez à l’extérieur prospérera. De la même manière il est difficile de déstabiliser celui qui a de la force et de la grandeur intérieure. Ça s’est pour l’individu maintenant par extension si on un peuple veut se développer ce n’est qu’à travers ses valeurs et principes endogènes. A partir de ce moment on pourra parler d’authenticité. Une grande partie de mon public est africaine, il arrive très souvent que les gens aient l’impression que ce qu’on leurs enseignent ne cadre pas avec ce qu’ils vivent. Ils se confortent dans cette idée parce que la plupart des livres sur le management, le leadership et le développement personnel sont écrits par des auteurs occidentaux. Vous comprenez donc pourquoi parfois les gens peuvent être réfractaires.

Le but du salon et de la fondation ; c’est d’éduquer, enseigner le leadership et le développement personnel à travers les proverbes africains afin de contribuer aux changements de mentalités et à la reprogrammation mentale pour aller au développement du continent. A partir du moment où vous enseigner les gens en tenant compte de leurs contraintes contextuelles le message passe mieux. Et je pense que Nelson Mandela a parfaitement raison quand il que : « parles à un homme dans une langue, le message ira à sa tête, parles à un homme dans sa langue, le message ira à son cœur ».  Nous voulons enseigner les principes universels de réussite aux africains à travers leurs cultures. Et nous espérons naturellement que ce message parvienne et touche toute la population ivoirienne et africaine afin que nous puissions avoir un nouveau type de citoyen.

Q3 : Quel est le contenu d’un tel salon ? Pourquoi participer au salon et quelle est la cible ?

R3 : Nous avons un contenu bien riche pour les participants déjà trois ateliers gratuits le 17 Mai sur le campus de cocody sur les thèmes suivants :

  • Quelle est la place de la culture africaine dans le système éducatif du continent ?
  • La culture peut-elle être une source d’influence ?
  • La codification culturelle africaine n’est-elle pas exclusive ? Toutes les générations peuvent elles s’y retrouver ?

Ensuite le soir de 16H à 17H toujours sur le campus nous allons procéder au lancement officiel du livre : RHAPSODY DES PROVERBES ET SAGESSES AFRICAINS dans lequel 365 proverbes ont été commenté par des coachs. Ensuite une bande dessinée : LA POULE N’A PAS HONTE DE SON POULAILLER. Le samedi 18 mai de 19h à 23h nous avons un diner gala avec point de mire un panel autour du thème : VALEURS ET PRINCIPES POUR REUSSIR AUJOURD’HUI EN TANT QU’AFRICAIN. Dans ce panel nous aurons de grands coachs et formateurs comme le Dr Samuel Mathey, Gilles Atayi, Sessi Hounkanrinqui nous vient du Canada et Hasina Christen qui nous vient de la Suisse.

EN ce qui concerne la cible, toute la population se retrouve dedans. On peut dire que le 17 mai on s’adresse au monde estudiantin, universitaire, éducatif…, et le 18Mai on s’adresse au professionnel, chefs d’entreprises, managers, travailleurs…

Q4 : Pourquoi le choix de la cote d’ivoire pour ce salon ? Avez-vous un lien particulier avec ce pays ? Bref comment se passe les préparatifs ?

Pourquoi la cote d’ivoire ? Certainement pour deux raisons

  • C’est un salon Itinérant, l’objectif pour nous c’est de parcourir les pays africains. La première édition s’est d’ailleurs déroulée en mai 2018 à lomé au Togo
  • Deuxième raison effectivement j’aime bien la cote d’ivoire et nous avons souhaité à travers la fondation senakpon mettre en valeur les proverbes ivoiriens qui sont très instructifs. Dans le livre des proverbes que nous allons d’ailleurs lancer, vous retrouverez en grandes parties les proverbes ivoiriens.

Comment vont les préparatifs  nous restons concentré jusqu’à la dernière minute. Naturellement les défis auxquels nous faisons face sont au prorata de nos ambitions. Les grands vents soufflent contre les grandes montages n’est-ce pas ? Mais nous sommes convaincu que tout se passera bien et au-delà de tout entendement

Q5 : Nous savons également que vous avez de nombreux invités qui viennent de l’étranger, comment supportez-vous ces charges ? Avez-vous des mécènes ou un financement des autorités ?

Nous sommes effectivement content de pouvoir compter parmi des invités prestigieux qui nous viennent d’ailleurs : du Canada, de la Suisse, du Togo, du Benin, du Sénégal et naturellement de la suisse. Cela démontre de l’importance du projet et de la problématique du sujet pour les africains et la diaspora. Je crois beaucoup à la force et à l’engagement des peuples eux-mêmes.

Même si nous n’avons le soutien financier des pouvoirs publics, ce qui est surprenant et ne devrait pas être le cas en principe pour un projet comme celui-ci, nous restons confiant quant au bon déroulement des choses. Dans mes formations en tant que coach j’apprends aux gens à ne pas se plaindre mais plutôt à faire face aux difficultés et les affronter à partir du moment où ils ont la conviction et croient en leurs rêves et c’est ce que nous appliquons aussi. Je constate juste que nous n’avons pas de soutien  des pouvoirs publics et des entreprises mais on avance. Maintenant c’est dans l’avantage de tous que nous puissions avoir des populations bien éduquées avec un état d’esprit de gagnant qui rendra plus aisé le développement de nos pays. La différence entre les chinois, les américains, les sud-coréens, les singapouriens et nous c’est quoi ? Ne cherchez pas loin : c’est l’Etat d’esprit. Je ne pense pas qu’ils soient intelligents que nous, mais ils réfléchissent autrement et se plaignent moins. Ils ont pris leurs destins en main et nous voyons le résultat, certainement qu’il faut tirer des leçons de leurs modèles et ne pas les répliquer à l’identique. Nous avons intérêts à changer de mentalité et à nous reprogrammer pour se développer et cela ne peut passer que par l’appropriation des valeurs et principes endogènes afin d’être des africains authentique dans un monde moderne. Des africains qui ne refusent pas la modernité mais compose avec elle. Je profite de l’occasion pour remercier tous ceux qui soutiennent d’une manière ou d’une autre le projet, à l’image de l’académie ANANSI et le Dr AKA Aouéle ministre de la santé de la côte d’ivoire qui a accepté de parrainer le salon. Je remercie aussi vivement le site anoumabo.com qui dès le début sans hésitation à accepter mettre sa plateforme à notre disposition pour partager l’information, vous êtes génial.

Avez-vous un appel à lancer avant votre mot de fin ?

Comme appel, je convie toute la population ivoirienne à participer massivement aux deux jours du salon le 17 Mai à l’Amphi A du district sur le campus de Cocody  toute la journée et le 18Mai à l’hôtel Novotel de 19h à 23H pour une Afrique qui gagne et exporte sa culture et influence le monde.

Que la paix soit avec tous !

M.G / Bamba Mohamed 

Facebook Comments

Related posts

Ben Badi fait « Ambassadeur pour la Paix » à New-York

anoumabonew2018

Ramadan: Que manger???

anoumabonew2018

Malika La Slameuse : « Que demain on puisse parler de notre histoire »

anoumabonew2018