Anoumabo.com
  • Home
  • Actualité
  • Interview / Festival Vridi-Ako: Le plus grand festival de la baie lagunaire voit le jour
Actualité Annonce Interview

Interview / Festival Vridi-Ako: Le plus grand festival de la baie lagunaire voit le jour

Situé sur le cordon lagunaire, limité au sud par la mer, au nord par la lagune Ebrié, à l’est par le canal de Vridi et à l’ouest par la forêt classée de Brakré, Vridi-Ako est un village Atchan d’une superficie de 1551ha avec environ quinze mille (15.000) habitants. A l’initiative de Thierry TRAORÉ se tiendra les 15, 16 et 17 Août à Vridi Ako, la première édition du Festival Vridi-Ako. En prélude dudit festival, la rédaction d’Anoumabo.com lui a accordé une interview dans laquelle il relève les grandes lignes des festivités.

  1. Bonjour, veuillez-vous présenter à vos chers lecteurs !

Je me nomme Thierry TRAORÉ, connu sous le pseudo de LABOUM (rire), d’autre me surnomme le ministre de la joie. Je travaille dans le BTP, marié et père de 02 enfants.

  1. Que présente Vridi-Ako pour vous ?

Vridi-Ako est là même où tout est parti pour moi, mes grands-parents maternels sont arrivés là en 1945, ma mère et mes oncles y sont nés.

  1. Pourquoi un festival à vridi-Ako, quel est l’objectif recherché ?

Ce festival vient pour redoré le blason de notre beau village qui regorge d’énorme potentiel, l’objectif est la suivante: La maximisation de ces potentiels, c’est à dire mettre en avant l’éducation de nos petits frères et sœurs, la santé, l’emploi par  l’entrepreneuriat, en outre cet événement se veut être une vitrine, une croie de transmission afin de contribuer au développement et à la relance économique de notre village.

 Quels sont les grandes articulations de ce festival ?

En ce qui concerne les articulations, ça sera des attractions à ne pas rater, il aura des concerts live et semi live, les humoristes ont décidés de s’afficher, le concours de la plus belle fille du village. Il faut souligner que le concours de beauté a pour but de mettre en exergue la valeur culturelle de la population puisse que Vridi Ako est le moule d’un brassage ethnique. La course de pirogue, des matchs de gala féminin et masculin sans oublié les jeux de sociétés et tout ceci sera couronné par la sortie de la première génération Atchan de la génération Bléssoué d’où j’en fais partie (rire)

  1. D’autres villages Ebrié sont-ils associés ou invités à ce rendez-vous ?

Bien sûr, nous avons nos frères d’Anoumabo, de Petit-Bassam, d’Abadjin, d’Odouin, de Blockaus etc….

  1. Avez-vous fait appel aux fils et filles du village qui sont certainement plus au Village ? Si Oui, qu’attendez-vous d’eux ?

Oui, nous avons lancé un appel vibrant à tous les fils et filles de Vridi-Ako qui ne vivent plus au village pour des raisons professionnelles, à ce moment précis que j’ai une grande pensée pour mes frères et chers collaborateurs Michel Gnablé et Joel Gnablé, sans oublier mes aînés Hervé, Évariste, Tatiana, Patricia, Agadé, Moïse Gola, Bader.

Ce que nous attendons d’eux c’est qu’ils soient le porte flambeau de notre événement, être des ambassadeurs partout où l’on citera ou prononcera le nom de Vridi-Ako et à côté de cela je m’incline devant la mémoire des grands frères qui n’ont pas eu la chance d’assister à cet événement, j’ai une pensée pour Alphonse, Moussa Doumbia alias grand moussa, Lacina, Appolo, Issiaka Bakouyeya et j’en passe.

  1. Avez-vous un appel à lancer aux autorités ivoiriennes ou aux annonceurs ?

Oui évidemment, nous avons écrits à la Mairie de Port-Bouët, au Ministre de la culture, au Ministre du Tourisme, à plusieurs personnalités et annonceurs afin d’associer leurs images à cet évènement, mais vous savez aussi bien que moi qu’une première édition, les gens sont sceptiques et regardant, mais nous cela n’a pas ébranlé notre motivation avec les aides des uns et des autres, nous finirons par relever le défi.

        Votre mot de fin ?

Pour finir, j’aimerai dire un grand merci à tous ceux qui nous ont fait confiance et qui ont tenu à nous accompagner sur cette première édition, que Dieu vous bénisse et vive « Le Festival Vridi-Ako ».

Mike d’Anoumabo

     

Facebook Comments

Related posts

Événement : 1ere édition de la Journée Culturelle Ivoirienne

anoumabonew2018

Femua 11/ C’est officiel, du 17 au 22 Avril 2018 à Abidjan

Tiescolesultan225

Iclass : le duo Zouglou se signale

anoumabonew2018