Anoumabo.com
  • Home
  • Actualité
  • [Interview] Dramane Tour, Commissaire générale du SIAO, ‘‘Le Burkina est prêt à soutenir les artisans du continent’
Actualité Interview

[Interview] Dramane Tour, Commissaire générale du SIAO, ‘‘Le Burkina est prêt à soutenir les artisans du continent’

La 14e édition du Salon internationale de l’artisanat de Ouagadougou s’est tenu du ….…à Ouagadougou, au Burkina Faso.Le  commissaire générale dudit salon, Dramane Tour, dresse le bilan de cette édition.   Quels sont les objectifs de ce salon ? Le SIAO est un salon qui œuvre pour  la promotion de l’artisanat africain. Il n’y a pas un salon au monde qui fait mieux que le SIAO dans le domaine de la promotion des produits de l’artisanat africain. Il regroupe les artisans, producteurs de produits, les acheteurs professionnels de produits, les visiteurs qui viennent regarder et qui concède de grandes maisons de produits artisanaux, les journalistes nationaux et étrangers, le grand public burkinabé, les amis du Burkina Faso. A ce titre, nous pensons que ce salon mérite d’être soutenu comme vous le faites déjà. Il y’a de bonnes statistiques et  nous travaillons pour que le SIAO reste leader dans la promotion de l’artisanat. En termes de statistiques, que pouvons nous retenir pour cette édition 2016 ? Pour cette édition nous avions une ambition de 500 journalistes nationaux et internationaux. Nous avons eu la chance d’avoir 744 accrédités. Ce sont plus de 2800 exposants effectifs, d’après les chiffres à nous fournis par le logiciel mise en place pour lister les exposants et plus de 300.000 visiteurs. Pour les pays participants, l’objectif était de 25. Nous  en avons eu 32 dont 27 ont effectivement exposé. Les 7 autres étant soit des acheteurs professionnels, soit des visiteurs qui sont arrivés. Au niveau des acheteurs, il y’avait plus de 250. C’est un événement qui a marché. Parce que pour la première fois dans l’histoire du salon depuis son internationalisation en 1988, nous n’avons jamais eu toutes les hautes autorités du pays. Cette année, Le président du Faso, le très haut patron de cette cérémonie, son excellence le premier ministre et le président de l’assemblée nationale, parrain de cette cérémonie nous ont honoré de leurs présences. Egalement, nous avons battu le record des prix. Une quarantaine de partenaires, en effet, ont accepté apporté des prix composés  de plusieurs lots. Nous avons connu le soutien de l’UNESCO, de l’OIF, des structures nationales et des partenaires techniques et financiers comme le PNUD, les ambassades. Nous pensons que c’est une belle chose.   Quels ont été les grandes innovations de cette édition ? Nous retiendrons quatre innovations majeures. La première est celle qui me donne satisfaction. Elle a consisté à donner la chance à chaque région du Burkina Faso, 13 au total à pouvoir venir présenter à la face du monde, à la presse, aux acheteurs les potentialités artisanales de leur région. Nous avons mis en compétition ces 13 régions dont trois ont été primées. La première à hauteur de 1.500.000 FCFA avec un trophée et un diplôme, la deuxième, 1.000.000 et 750.000 FCFA pour la 3e région. Cela pour booster l’artisanat dans les régions afin que ce secteur pourvoyeur d’emploi retienne les populations, participe à lutter contre l’exode rural  et contribue au développement. La seconde innovation  est celle relative au ‘‘Point I’’. Nous avons faire en sorte que chaque pavillon ai au moins deux personnes dont une bilingue. Qui va donner les informations sur le salon. L’information est donc allée vers les artisans pour faciliter les choses. L’autre innovation était celle relative à la capacité des artisans d’aller sur le site web du SIAO, télécharger la fiche, la remplir, pour la renvoyé ensuite. L’artisan pouvait donc rester chez lui et gérer toutes les formalités relatives à l’attribution des stands. La dernière a consisté à réduire les files d’attente en procédant au  paiement des tickets d’entrée par le système Mobile Money. Cela a contribué à la sécurité de l’événement. D’ailleurs, en ce qui est du volet sécuritaire, nous avons réussi à mettre un système de vidéo surveillance dans chaque pavillon ainsi que dans les points stratégiques de la cours en relation avec les forces de défense et de sécurité. Une surveillance aérienne dans un rayon de plus de 5 km a été effectuée pour prévenir tout danger. Ce fut un travail titanesque et nous profitons de votre plateforme pour féliciter ces forces sécurité pour l’action menée. Vu tous ces aspects, on peut affirmer que le Bilan est très satisfaisant … Effectivement ! En termes humains le bilan est très satisfaisant. Nous avons montré à la face du monde et aux amis du Burkina-Faso que le pays est fréquentable. Les gens doivent venir comme ils le souhaitent. Les forces de défenses sont mobilisées. Les plus hautes autorités du pays étaient effectivement là à l’ouverture pour soutenir l’événement. La presse également s’est mobilisée et nous sommes satisfaits. Les exposants et acheteurs professionnels sont venus  en grands nombres. Sur le plan financier, moins satisfait dans la mesure où les exigences sécuritaires ont  retardé un peu la fluidité d’entrée. Nous ne sommes pas pour autant  déçus parce que l’état a accordé une subvention considérable.  Certains partenaires ont également honoré leur engagement. Sur le plan moral, beaucoup sont content. Nous avons pu introduire un nouveau système d’accréditation qui permet de réduire les fraudes. Nous sommes très heureux mais il ne faut pas dormir sur ses lauriers. Même quand c’est bon, il faut chercher à faire mieux. Nous sommes  le leader dans ce domaine au monde, il faut continuer de travailler. Votre mot de fin ? Je voudrais dire  Merci à l’ensemble des personnes qui ont accepté de vouloir venir accompagner le Burkina Faso dont les partenaires techniques et financiers, les hommes et femmes de medias, les artisans, les acheteurs  professionnels, le grand public. Que toutes ces personnes soient récompensées par le seigneur à la hauteur de leur effort. Le Burkina est prêt à soutenir les artisans du continent. Je vous annonce par ailleurs que la 15e édition est prévue du 26 octobre au 4 novembre 2018. Il sera mieux organisé que les autres. Grand Merci à votre équipe pour le professionnalisme et le soutien.   Réalisée à Ouagadougou par Michel Gnablé Col : Ary D

Facebook Comments

Related posts

Musique: Yabongo Lova dévoile enfin l’affiche de son prochain album

Tiescolesultan225

Festival GARBA AU FASO 4, SOUM BILL pour le spectacle de Clôture…

anoumabonew2018

UE Magic Tour: 1 seule fille inscrite au centre de formation professionnelle d’Odiénné

anoumabonew2018