Anoumabo.com
  • Home
  • Actualité
  • Covid-19 : Après quatre mois de fermeture, les patrons d’établissements de nuit lancent un SOS au Chef de l’Etat
Actualité Annonce Culture Divertissement Showbiz

Covid-19 : Après quatre mois de fermeture, les patrons d’établissements de nuit lancent un SOS au Chef de l’Etat

Les acteurs du Mouvement des opérateurs économiques de la nuit (MOPEN) sont toujours dans l’attente de la réouverture des espaces et lancent un SOS à l’Etat.

Après la levée du couvre-feu et certaines mesures d’allègement, les responsables d’établissements de nuits Abidjanais sont toujours dans l’attente de la réouverture de leurs établissent et font une nouvelle fois une doléance qu’ils transforment en SOS auprès du président de la république SEM M. ALASSANE OUATTARA.

Le SOS comprend : Annulation des factures CIE et SODECI sur la durée de la période de crise ; Annulation des taxes du BURIDA, taxes municipales et toutes autres taxes sur toute la durée de la période de crise ; Mise en place d’un moratoire avec les propriétaires de locaux commerciaux ; Une contribution financière de l’Etat, sous forme d’aide, afin de réduire l’impact négatif de cette crise sur nous et nos personnels respectifs ; Mise en place urgente d’un fond de relance d’activité sous forme de prêt à taux d’intérêt zéro, avec des conditions d’accès allégées.

Depuis près de quatre mois,  Les acteurs du Mouvement des opérateurs économiques de la nuit (MOPEN) ont fermé les portes des différents établissements dont ils ont à la charge des employés présentement au chômage sans salaire et des dettes en n’en point finir.

La situation devenant de plus en plus compliquée, les responsables du MOPEN ont soumis dans un livre blanc, leurs doléances à leur ministre de tutelle M. Siandou Fofana mais sans succès jusqu’à présent.

«Nous employons 15 à 20 personnes en moyenne dans nos différents établissement. Nos dettes sont énormes et nous lançons ce SOS. Nous sommes malheureusement aujourd’hui l’un des secteurs les plus sinistrés dans cette crise avec près de 24 milliards de recette perdu en quatre mois. Nous demandons aux autorités de réagir avec rapidement, sinon on court vers la catastrophe», déclara SERGE Bri président du Mouvement des opérateurs économiques de la nuit (MOPEN).

Cette rencontre s’est tenue ce vendredi 19 juin 2020 dans le strict respect des mesures barrières à l’Acoustic des 2 Plateaux en présence de la presse et des différents responsables des d’établissements de nuits tel que Chico Lacoste, Solo SS, Aimé Zébié, Le Gros Bedel, Prince Alex………….

Emmanuel BROU

Facebook Comments

Related posts

Sisco N’gowa, le nouveau président de l’Union Nationale des Agents des Radios de Proximité de Cote d’Ivoire (UNARAPCI)

anoumabonew2018

Prix Pierre Pastel de SOLIBRA 2019 : 6 candidats sélectionnés pour le grand oral

anoumabonew2018

Sacré meilleur joueur du championnat Français, Neymar entretient toujours le flou sur son avenir à Paris

anoumabonew2018