Anoumabo.com
  • Home
  • Actualité
  • Bénin : Le festival MIA a tenu une fois de plus ses promesses
Actualité Culture

Bénin : Le festival MIA a tenu une fois de plus ses promesses

Guitaristes, pianistes, batteurs, en somme, toutes les composantes d’un orchestre étaient réunies pour faire du show lors de la soirée de clôture de la 4ème édition du festival panafricain des meilleurs instrumentistes. Soirée qui levé le voile sur le suspense de l’attente des résultats. Le verdict est tombé hier samedi 02 décembre 2017 après les dernières compétitions dans la catégorie meilleur composition 100% live. Huit groupes attendu, seulement que 5 ont répondu à l’appel : Le Deeman Groove du Bénin qui remporte la première place de la catégorie meilleur Batteur avec Angelo Moustapha, Hagbé Band du Bénin, meilleur composition 100% live, le groupe le Forest du Bénin, remportant le prix du meilleur vocaliste avec Dossou Grassien. Quant au prix du meilleur instrument à vent, il a été remporté par le Ghana représenté par l’orchestre Fatau Keita and the Naawuni Bie Band. Chaque lauréat est primé d’un certificat attestant sa victoire dans sa catégorie, de l’édition 2017 des MIA, en plus d’un chèque de 1000 dollars USA. La 4ème édition du MIA festival, comme les 3 dernières éditions a tenu ses promesses, nonobstant l’absence des trois groupes nominés, ceux de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso qui n’ont pu effectuer le déplacement pour des soucis budgétaires. L’équipe de la RD Congo qui se trouvait dans les mêmes difficultés que la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso ne s’est rendu à la compétition que dans des conditions hors compétition. « On n’avait pas de moyen, on a donc organisé un spectacle payant dont on espérait recueillir le revenu pour l’achat des billets de voyage. Malheureusement, on a pu avoir que trois billets mais on a tenu à être là pour offrir comme on peut du spectacle à Cotonou », s’est exprimé Djoson Philosophe, leader du groupe. Dans un semi live, le trio congolais a tenu en haleine le public acquis à leur cause. De même les deux nominés dont hommage a été rendu à travers le festival MIA 2017, notamment le togolais King Mensah et le Ghanéen Gangbé Brass Band ont offert l’un après l’autre au public un spectacle phénoménal pour clore la soirée. Le festival MIA 2018 est déjà en préparatif et se tiendra comme à l’accoutumé à la dernière semaine du mois de novembre à Cotonou. Déjà en janvier 2018, les équipes nominées seront connues.  

Facebook Comments

Related posts

Election au Nigéria : Buhari en campagne à Kano…

anoumabonew2018

Concert de Solidarité: l’ong N’gboadô au secours des mineurs de la MACA

Tiescolesultan225

Fally reçoit une claque en pleine scène

anoumabonew2018